Le recul des accidents de la route pousse la Maif à rendre 100 millions à ses assurés

Le recul des accidents de la route pousse la Maif à rendre 100 millions à ses assurés

Le recul des accidents de la route pousse la Maif à rendre 100 millions à ses assurés

Les Français étant peu nombreux à prendre leur véhicule en période de confinement, le nombre d’accidents de la route a diminué de 75 à 80 %.

La Maif va rembourser 30 euros par véhicule à 2,8 millions de sociétaires.
La Maif va rembourser 30 euros par véhicule à 2,8 millions de sociétaires. GERARD JULIEN/AFP

Les assurés de la Maif ont eu une bonne surprise jeudi en découvrant le courriel envoyé par leur assureur. En cette période anxiogène et morose, ils ont appris qu’ils seraient remboursés à hauteur de 30 euros pour chaque véhicule assuré à la Maif. La mutuelle s’est en effet engagée à rendre un peu plus de 100 millions de cotisations d’assurances auto à 2,8 millions de sociétaires (et 3,6 millions de véhicules assurés).

La raison? Depuis le début du confinement, les Français sont très peu nombreux à prendre leur voiture. Ce qui se traduit par une chute du nombre d’accidents (de 75 % à 80 %) et donc de sinistres à rembourser par l’assureur. «La baisse des accidents nous permet de réaliser une économie importante, explique Pascal Demurger, directeur général de la Maif. Nous avons considéré que nous devions en reverser la totalité à nos sociétaires. C’est la vocation d’une mutuelle d’assurance.»

Nous considérons que la crise est très grave et profonde. Il y a urgence à être solidaires

Pascal Demurger

Les assurés sont encouragés à faire don des 30 euros à des soutiens d’urgence (Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, Institut Pasteur…). «Nous considérons que la crise est très grave et profonde. Il y a urgence à être solidaires», souligne Pascal Demurger. Pour l’heure, alors que les assureurs sont pointés du doigt pour ne pas être assez présents auprès des assurés entrepreneurs pendant la crise, la Maif est la seule à proposer une réduction de tarif d’assurance auto. Mais peut-être pas pour longtemps. La Matmut travaille aussi sur le sujet. «Suite à l’analyse de la baisse de la sinistralité (…), des actions solidaires sont à l’étude» , déclare la mutuelle. L’assurance auto étant un secteur extrêmement concurrentiel, il est possible que d’autres assureurs se lancent également.

À voir aussi – Stanislas Gaudon, policier: «Pas de masques, pas de contraventions, pas de contrôles»

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.