vers une forte hausse des tarifs en 2022

vers une forte hausse des tarifs en 2022

vers une forte hausse des tarifs en 2022

L’exécutif demande au secteur de geler les tarifs de ces contrats l’an prochain. Mais les assureurs mettent en avant l’augmentation des dépenses de santé.

Le gouvernement accentue la pression sur les assureurs santé. Olivier Veran, le ministre de la Santé, a rappelé vendredi au micro de RMC/BFMTV qu’il souhaitait que les tarifs des complémentaires santé «n’augmentent pas cette année (en 2022, NLDR)». Ces propos font suite à la lettre que les ministres de tutelle de la Sécurité sociale, Olivier Véran et Olivier Dussopt, ont adressée la semaine dernière aux complémentaires santé (mutuelles, assureurs et instituts de prévoyance) leur demandant de «restituer à leurs adhérents les économies» réalisées pendant les périodes de confinement, lorsque les Français renonçaient à se rendre chez le médecin. Pour l’exécutif, ces économies sont supérieures à 500 millions d’euros, malgré la «taxe Covid» exceptionnelle de 1,5 milliard d’euros votée l’an dernier.

Les échanges entre le gouvernement et les complémentaires santé autour de leurs tarifs sont musclés. Le sujet est d’autant plus sensible en cette période inflationniste que le maintien du pouvoir d’achat

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.