Meilleurs placements à court terme : où placer son argent en 2019 ?

Meilleurs placements à court terme : où placer son argent en 2019 ?

Placer son argent sur un placement rentable, sûr et disponible à court terme. Le rêve de tout Français qui souhaite faire fructifier son épargne en février 2019 sur quelques jours, quelques semaines, 3 mois, 6 mois ou un an. Une équation difficile à résoudre tant les taux d’intérêt sont bas. En fait, le meilleur placement financier à court terme n’est pas le même pour tous : tout dépend du montant de liquidités à déposer, de la durée de l’investissement et de la situation fiscale de chacun. Epargner une rentrée d’argent de 10.000 euros pour une personne non imposable n’a pas grand-chose à voir avec une somme d’un million d’euros à investir pour une personne aisée soumise à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) !

En outre, la remontée de l’inflation (hausse du coût de la vie) pèse sur les performances des placements à court terme : l’inflation annuelle  (l’indice des prix à la consommation – IPC – mesuré par l’Insee) a atteint 1,8% en 2018, sachant que pour 2019, la prévision de la Banque de France se monte à +1,6% pour 2019. Dans ces conditions, le rendement réel de nombreux placements courts à capital garanti est négatif.

Placement qui rapporte sur une semaine : un livret ou… investir en Bourse ?

La contrainte du calcul des intérêts par quinzaine

Le temps, c’est de l’argent. Et sur une semaine, on ne dispose que de sept petits jours comme dirait monsieur de la Palice ! Difficile, voire impossible, dans ces conditions, de trouver un placement financier sans risque qui rapporte sur un terme aussi court. La faute au calcul des intérêts par quinzaine effectué dans presque toutes les banques pour la quasi-totalité des comptes sur livrets (CSL), qu’ils soient imposables ou non. Prenons le Livret A par exemple. Avec cette règle, impossible de gagner de l’argent rapidement : 1000 euros versés le 10 mars ne sont générateurs d’intérêts qu’à partir du 16. Si cette somme est retirée le 8 mars, ce versement génère un rendement égal à zéro ! C’est la raison pour laquelle le Livret A peut rapporter… moins que le taux son taux d’intérêt annuel de 0,75% ! Ce principe s’applique aussi à la plupart des livrets tels que le LDD ou LDDS (ex-Codevi), au livret d’épargne populaire (LEP), aux livrets bancaires classiques et aux livrets à taux boostés, qui sont donc inutiles dans ce cas de figure.

Profiter de l’avantage des intérêts journaliers 

Seule solution, chercher des livrets dont les intérêts sont calculés au jour le jour. Toutsurmesfinances.com en a trouvé un, et un seul : le Compte Épargne Tookam, proposé par Tookam, une petite banque en ligne appartenant à la caisse régionale du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne. Avantages de ce livret, le calcul des intérêts est journalier, il rapporte 2% brut pendant 3 mois et 0,40% brut ensuite. Inconvénients, les versements générateurs de revenus sont limités par un plafond de 20.000 euros et les intérêts, soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, ne sont versés qu’une fois par trimestre.

Et l’investissement en Bourse ou un placement en Bitcoin ?

Sur un horizon d’une semaine, investir en Bourse peut être très rémunérateur. C’est même possible du jour au lendemain, voire à l’intérieur d’une seule séance de Bourse (on parle alors d’ordres intraday ou de transactions intra-journalières, dénoués au cours d’une seule et même journée). Mais cela exige d’avoir une solide culture financière, des nerfs d’acier, du temps à y consacrer, de prendre des risques importants et de payer de l’impôt sur la plus-value si l’on opère en dehors du PEA (plan d’épargne en actions)… A réserver aux investisseurs aguerris, capables d’investir intelligemment sachant qu’idéalement, la Bourse est un investissement que se conçoit sur du long terme.

Plus spéculatif encore, un placement en Bitcoin ou dans une autre crypto-monnaie (Ethereum, Litecoin, Ripple, etc.), un actif dématérialisé dont l’achat-vente s’effectue en dehors de toute réglementation financière. Soumis à une forte volatilité, le Bitcoin (aussi appelé BTC) a connu une envolée de sa valeur en 2017 avant de voir son cours (cours du Bitcoin en euro) s’effondrer de plus de 80% depuis son plus haut atteint mi-décembre 2017. A plusieurs reprises depuis fin 2017, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), en charge de la régulation financière en France, ont mis en garde les épargnants contre les risques associés à un investissement sur ces actifs spéculatifs.

Meilleurs placements à 1 mois : Livret A, LDD ou livrets bancaires

Livret A et LDD : des placements sûrs et non imposables

Sur un mois, la change donne radicalement. Le calcul des intérêts n’est plus un problème, à condition bien sûr de s’être assuré que la somme d’argent à placer est bien créditée sur le compte d’épargne le premier jour du mois. Dans ces conditions, le Livret A peut parfaitement faire l’affaire. Son rendement, fixé à ce niveau par l’Etat pendant au moins 2 ans jusqu’au 31 janvier 2020, est de 0,75% (c’est mieux que rien) en attendant l’application de la nouvelle formule de calcul. Ses intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux (CSG-CRDS, etc.). L’épargne est disponible à tout moment et le capital est garanti. Son plafond de versements est fixé à 22.950 euros.

Un couple avec deux enfants mineurs peut ainsi placer 91.800 euros au total (22.950 euros x4) sans prendre le moindre risque ni payer le moindre impôt. Une fois ces montants maximum atteints, le LDD (ancien Codevi, devenu LDDS en 2017) peut prendre le relais, à raison de deux LDD maximum par foyer fiscal (limite imposée par la réglementation), chacun étant plafonné à 12.000 euros de dépôts. Soit un total de 115.800 euros d’épargne pour notre famille de quatre enfants avec un taux de rémunération nette annuelle de 0,75%.

Des alternatives offrant de meilleurs taux

Les personnes non imposables ont cependant peut-être mieux à faire. Préférer par exemple le Livret d’épargne populaire (LEP) dont le taux est un peu meilleur (1,25%), dans la limite de 7.700 euros de dépôts et à condition de ne pas dépasser certains seuils de revenus – basés sur le revenu fiscal de référence (RFR) – pour avoir le droit d’ouvrir un compte. Autre solution, opter pour un livret soumis à l’impôt (puisque l’on n’en paye pas), dont les meilleurs peuvent rapporter jusqu’à deux fois plus que le Livret A, même après déduction des prélèvements sociaux (voir ci-dessous).

Comparatif des meilleurs super livrets du moment

Pour trouver les taux qui rapportent le plus, il faut chercher du côté des « super livrets ». Cette dénomination désigne des comptes sur livret (CSL) dont les taux de rémunération sont boostés pour une durée limitée (souvent 2 ou 3 mois) et jusqu’à un certain plafond dont le montant varie d’un livret à l’autre. La plupart de ces livrets sont commercialisés sur Internet, en règle générale par des banques en ligne ou des filiales de constructeurs automobiles (Zesto pour Renault – RCI Banque, Distingo pour Peugeot – PSA Banque).

Ces livrets présentent un certain nombre d’avantages : disponibilité à tout moment, zéro frais sur les versements et les retraits, et donc taux attractifs à court terme. De plus, le plafond de dépôts sur ces livrets se monte de plusieurs centaines de milliers d’euros à plusieurs millions d’euros selon les livrets. Cette limite ne doit pas être confondue avec le montant maximum éligible au taux promotionnel : par exemple, un livret soumis à un plafond de dépôts de 500.000 euros peut limiter le bénéfice d’un taux promotionnel aux 75.000 premiers euros déposés. Au-delà, tout versement génère des intérêts au taux de base, souvent inférieur au taux du Livret A.

Les offres à saisir varient d’un établissement à l’autre. Il peut s’agir, soit d’un taux promotionnel, soit d’une prime de quelques dizaines d’euros versée à l’ouverture du compte, soit une offre mixte, combinant prime et taux promotionnel.

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.