Bercy veut réduire les frais du nouveau plan d’épargne retraite

Bercy veut réduire les frais du nouveau plan d’épargne retraite

Bercy veut réduire les frais du nouveau plan d’épargne retraite

Lancé par Bruno Le Maire en octobre 2019, le PER est un sujet sensible et suivi de près par l’exécutif.

Bercy veut faire la chasse aux frais dans les nouveaux plans d’épargne retraite. Ces produits financiers jugés plus avantageux que les vieux Perp, Madelin ou Perco, ont fait un véritable tabac auprès des épargnants: 2,8 millions de contrats ont été souscrits depuis leur lancement fin 2019. Oui mais voilà, ces placements sont aussi très gourmands en frais.

Un épargnant ayant souscrit un PER nouveau génération voit ses revenus grevés de 3,18 % par an en moyenne, selon un rapport du comité consultatif du secteur financier (CCSF), publié cet été. Trop, selon Bercy, qui avait commandé le rapport et entame la semaine prochaine une série de rencontres sur le sujet avec les acteurs de la place, dont la Fédération bancaire française (FBF) et le CCSF, qui regroupe les banques, les assureurs et les associations de consommateurs.

«On va échanger avec les professionnels concernés pour voir comment réduire ces frais. Mais on ne peut encore pas donner de calendrier précis», souligne-t-on dans l’entourage

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.