Ces «vieux» placements qu’il faut absolument conserver

Ces «vieux» placements qu’il faut absolument conserver

Ces «vieux» placements qu’il faut absolument conserver

NOS CONSEILS – Ne vous séparez pas trop vite d’anciens placements qui vous semblent désuets. Certains valent de l’or.

Vous détenez un ancien plan d’épargne-logement (PEL) dans votre portefeuille et envisagez de le clôturer? Ravisez-vous car, bien souvent, ce placement doit être conservé pour son taux de rémunération élevé.

«Plus votre plan est ancien, plus il rapporte», résume Vincent Cudkowicz, directeur général de bienprevoir.fr. Le rendement d’un PEL ouvert en 2010 s’élève, par exemple, à 2,50 % bruts mais il atteint 3,27 % s’il a été souscrit en 2002 ou encore 3,84 % en 1995 (hors prime d’État). De surcroît, le taux obtenu à l’ouverture reste garanti pendant toute la durée de vie du plan.

Rendement imbattable

Certes, à partir de son 12 anniversaire, les intérêts accumulés sont imposés, mais son rendement net reste généralement imbattable. Par exemple, un plan ouvert en 2002 rapporte 2,29 %, après application du prélèvement forfaitaire unique de 30 %, soit bien plus que ce qu’offre un livret A (0,50 % net). Autre avantage: à condition de ne pas avoir fait de retrait, et s’il a été ouvert avant mars 2011, vous pouvez conserver

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.