Peut-on renoncer à son assurance-vie?

Peut-on renoncer à son assurance-vie?

Peut-on renoncer à son assurance-vie?

NOS CONSEILS – Frappés par la crise, de nombreux épargnants souhaitent renoncer à leur contrat. Dans quelles mesures est-il possible de récupérer le capital constitué? Explications.

«Pour renoncer à un contrat conclu depuis 2015, il faut être de bonne foi», rappelle M
e Benjamin Magnet.
«Pour renoncer à un contrat conclu depuis 2015, il faut être de bonne foi», rappelle M
e Benjamin Magnet.
48307749/Olivier Le Moal – Fotolia

Après la crise de 2008, des épargnants ayant subi de lourdes pertes sur leur assurance-vie souscrite depuis de nombreuses années ont pu renoncer à leur contrat. Ils ont été remboursés de leur capital investi. Pourtant, la loi ne laisse en principe aux assurés que trente jours pour renoncer. Mais, subtilité importante, ce délai ne court qu’à partir du moment où l’assureur leur a communiqué les informations exigées par la loi. De telles renonciations seraient-elles aujourd’hui encore possibles?

Selon Me Benjamin Magnet, de Coblence avocats, «il sera plus difficile d’invoquer le manquement à l’obligation précontractuelle d’information pour bénéficier de la prorogation de la faculté de renonciation. Les documents des assureurs sont aujourd’hui très détaillés et normés. Mais la preuve de leur remise par les banques ou les courtiers pourrait alimenter un nouveau contentieux». La loi n° 2014-1662 du 30-12-2014 a par ailleurs durci les conditions pour s’en prévaloir. «Pour renoncer à un contrat

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

annulable à tout moment

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.