Test PCR : il perd 2.200 euros en cliquant sur un faux SMS de résultats

Test PCR : il perd 2.200 euros en cliquant sur un faux SMS de résultats

Test PCR : il perd 2.200 euros en cliquant sur un faux SMS de résultats

Test PCR : il perd 2.200 euros en cliquant sur un faux SMS de résultats

Il se dit pourtant prudent et méfiant. Un Belge a perdu 2.200 euros en pensant consulter les résultats de son test PCR par SMS. Selon RTL info, l’affaire s’est déroulée le 21 octobre dernier alors que l’homme de 39 ans a dû aller faire un test PCR. « Vendredi matin, n’ayant toujours rien reçu, j’ai rappelé mon médecin, qui m’a dit qu’ils étaient débordés pour l’instant, et que je ne devais pas m’inquiéter, que j’allais le recevoir dans la journée », explique la victime. C’est dans ce contexte que la victime reçoit un SMS de itsme, plateforme belge d’identification « universelle » reconnue.

Le message l’invite à cliquer sur un lien pour recevoir les résultats du test, ce que fait la victime, istme étant notamment utilisée pour montrer son pass sanitaire en Belgique. Pour s’identifier sur l’application il est ainsi possible d’utiliser un digipass et sa carte bancaire, ce que fait la victime qui se décrit pourtant comme de nature « très prudente ». Reste qu’après avoir cliqué sur le fameux lien, il arrive sur une page « qui commençait par www.itsme et puis quelque chose », sans se méfier.

Multiplication des arnaques par SMS

Il n’a pas non plus hésité à utiliser sa carte bancaire et son digipass quand le site le lui a demandé. « Ma sœur était près de moi, explique la victime. Et elle m’a dit qu’elle l’avait déjà fait, pour se créer un compte itsme, on peut utiliser ses accès de la banque ». C’est au moment de valider la création de son compte que les choses se compliquent : « C’est revenu à la page d’accueil, donc je l’ai fait une deuxième fois, et puis c’est revenu une troisième fois. Là, j’ai tout arrêté, j’ai tout supprimé, et je me suis dit que j’allais téléphoner à mon médecin plus tard pour obtenir mes résultats », explique le Belge de 39 ans.

>> A lire aussi – Placements, crédits : les tentatives d’arnaques encore en hausse en 2021

Pourtant, 30 minutes plus tard, il reçoit un SMS du laboratoire lui annonçant que son test était négatif. Mais ce n’est que 1h30 après les faits qu’il s’affole : il reçoit alors un message d’un intermédiaire de sécurisation des paiements et des transactions pour l’alerter sur une activité suspecte sur son compte. Après vérification, la victime s’aperçoit que les 400 euros sur son compte ont été débités, en plus des 1.800 euros présents sur un autre compte.

S’il devrait pouvoir récupérer ses 1.800 euros, bloqués par la banque qui a rapidement suspecté une fraude, l’homme ne devrait pas pouvoir se faire rembourser les 400 euros de son compte courant, qui ont été utilisés pour effectuer un achat. En Belgique, les tentatives d’arnaque par SMS se disant liés à itsme se multiplient depuis quelques mois.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.