Vague massive de contrôles en vue pour les édiles et leurs adjoints

Vague massive de contrôles en vue pour les édiles et leurs adjoints

Vague massive de contrôles en vue pour les édiles et leurs adjoints

Tout manquement à ces obligations peut être lourd de conséquences pour les élus qui risquent jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.

Les maires qui ont été désignés dès le premier tour ou qui le seront le 28 juin, devront agir d’ici le 24 août, au lieu du 23 juin en temps normal.
Les maires qui ont été désignés dès le premier tour ou qui le seront le 28 juin, devront agir d’ici le 24 août, au lieu du 23 juin en temps normal. 46482307/danimages – stock.adobe.com

Fraîchement installés dans leur siège ou très bientôt après le second tour, tous les maires vont devoir se soumettre à un contrôle fiscal… obligatoire. En effet, ils ont jusqu’à fin août pour adresser leurs déclarations de patrimoine et d’intérêts à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), présidée depuis janvier par Didier Migaud, l’ex-premier président de la Cour des comptes.

Créée en 2013 suite à l’affaire Cahuzac, l’ex-ministre du Budget qui avait des comptes non déclarés à l’étranger, l’institution est peu connue. Elle a pour mission de contrôler le respect des obligations fiscales par les dirigeants politiques, qui incluent les maires de quelque 500 communes de plus de 20.000 habitants. Mais aussi les adjoints pour les villes de plus de 100.000 habitants ou les présidents de certaines intercommunalités (EPCI).

Cet exercice de transparence est pris très au sérieux. «Depuis la création de la HATVP, il y a un contrôle systématique des élus. Auparavant, il était

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 61% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.