Génération par génération : à quoi ressemblera votre retraite ?

Génération par génération : à quoi ressemblera votre retraite ?

Génération par génération : à quoi ressemblera votre retraite ?

Génération par génération : à quoi ressemblera votre retraite ?

“De toute façon je n’aurai pas de retraite”. Un tel discours revient régulièrement dans la bouche des plus jeunes. Si cet adage ne sera pas vrai, force est de constater qu’il y aura bien des différences en matière de retraite entre les générations qui ont déjà cessé leur activité et celles qui partiront dans quelques années, voire quelques dizaines d’années. Sans pouvoir dresser un portrait robot du nouveau retraité en 2070, quelques éléments apparaissent déjà dans le rapport du Conseil d’orientation des retraites (Cor) publié au mois de juin et les projections qu’il réalise. Attention, ils ne sont pas figés, ils peuvent évoluer notamment en fonction de l’espérance de vie ou encore de la croissance.

Plusieurs données ressortent de ce rapport et permettent de constater les modifications de la retraite en fonction de votre année de naissance. La première est ce que l’on appelle le taux de remplacement. Il s’agit de la différence entre le salaire versé avant de partir à la retraite et sa pension. “Il exprime la variation de revenus au moment du départ à la retraite”, explique le Cor dans son rapport. Il prend deux exemples pour exprimer le taux de remplacement, celui d’un salarié non-cadre du secteur privé et celui d’un fonctionnaire de catégorie B, soit la catégorie intermédiaire dans la fonction publique.

>> Notre service Retraite pour les particuliers – Confiez à un expert la mission de vérifier, calculer, optimiser vos droits à la retraite et/ou de vous assister pour liquider votre retraite. Vous bénéficierez d’un tarif préférentiel (remise de 20% pour les internautes de Capital)

Le Cor analyse aussi le niveau de pension. A première vue, les futurs retraités dans les années 2070 seront plus vernis que leurs aînés. Mais si l’on regarde de plus près et que l’on compare sur cette période le niveau de vie qu’auront alors les retraités par rapport à celui des actifs, ce n’est pas vraiment le cas. Les experts du Cor notent en effet que le niveau de vie moyen des retraités est légèrement supérieur à celui de l’ensemble de la population depuis le milieu des années 1990 et qu’il devrait le rester jusqu’au milieu des années 2020. Cependant, il était inférieur dans les années 1970 et 1980, et il devrait le redevenir à l’horizon 2070.

D’autres éléments peuvent aussi être comparés comme le taux de cotisation, la différence de pension entre les hommes et les femmes ou encore la durée passée à la retraite. Cette dernière devrait croître parmi les générations les plus jeunes grâce à un gain d’espérance de vie mais à condition que l’on n’aille pas au-delà de 43 ans de cotisation pour obtenir le taux plein comme le prévoit la réforme Touraine pour les générations nées à compter de 1973.

Pour la génération née dans les années 60

Taux de remplacement médian : autour de 70 % dans le secteur privé et autour de 65 % dans le public. C’est-à-dire que pour un salarié du privé le niveau de retraite doit représenter 70 % du dernier salaire perçu.

Montant moyen de la pension nette pour un départ autour de 62/63 ans : 1.500 euros (privé et public). Ce niveau de pension représentera 102% du niveau de vie des actifs, ce qui signifie que les retraités de cette génération resteront mieux lotis que la moyenne des actifs.

Taux de cotisation : autour de 25% pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de carrière : 39 ans en moyenne par génération, mois de 42 ans pour un salarié non-cadre.

Durée de la retraite : un peu plus de 24 ans en moyenne par génération et autour de 27 ans pour un salarié non-cadre.

Niveau de pension des femmes : 76% de celui des hommes.

Âge moyen de départ à la retraite : 62 ans pour les hommes et 63 ans pour les femmes.

Pour la génération née dans les années 70

Taux de remplacement médian : entre 68 et 69% dans le privé et entre 56,2% et 58,7% dans le public. Ainsi, pour un fonctionnaire, la pension représente autour de 57% de la dernière rémunération. Un écart de quasi 10 points avec le privé qui s’explique notamment par la non-prise en compte des primes dans le calcul de la retraite. Or, de plus en plus, le traitement des fonctionnaires est composé de primes. Le Cor se base sur l’hypothèse selon laquelle la part des primes dans la rémunération totale augmenterait implicitement à partir de 2022, et ce durant toute l’étape de moyen terme (d’environ 9 points entre 2022 et 2037), avant de se stabiliser à long terme.

Montant moyen de la pension nette pour un départ autour de 62/63 ans : 1.600 euros (privé et public). Mais avec cette pension, le niveau de vie relatif des retraités par rapport aux actifs passe en dessous de la barre des 100% ce qui signifie que leur pouvoir d’achat devient inférieur à celui des actifs.

Taux de cotisation : autour de 27% pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de carrière : un peu plus de 38 ans en moyenne par génération et 42,5 ans pour un salarié non-cadre du privé. C’est à partir de la génération née en 1973 qu’entre pleinement en vigueur la réforme de 2014 dite Touraine. Elle consiste à ajouter un trimestre de cotisation supplémentaire toutes les trois générations pour obtenir une retraite à taux plein. A partir de la génération née en 1973, il faut avoir cotisé 43 ans pour partir avec une retraite à taux plein.

Durée de la retraite : un peu plus de 24 ans en moyenne par génération et moins de 26 ans pour un salarié non-cadre.

Niveau de pension des femmes : 83% de celui des hommes.

Âge moyen de départ à la retraite : 63,5 pour les hommes comme pour les femmes.

>> Notre service – Testez notre comparateur d’Assurances vie

Pour la génération née dans les années 80

Taux de remplacement médian : proche de 66% dans le privé et de 57% dans le public. L’écart se creuse entre le public et le privé, ce qui, en plus de la non-prise en compte des primes dans le calcul de la retraite, s’explique par les effets des dernières réformes qui ont touché le public et qui ont aligné leur durée d’assurance pour obtenir le taux plein sur le privé. Cette génération dans le public est aussi plus concernée par le gel du point d’indice que les précédentes.

Montant moyen de la pension nette pour un départ autour de 62/63 ans : 1.650 euros. Si de génération en génération le montant de la retraite augmente ce n’est pas le cas de leur pouvoir d’achat. Ainsi, pour cette génération, le niveau de vie relatif des retraités par rapport aux actifs tourne autour de 90 %.

Taux de cotisation : 28 % pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de carrière : 37,5 ans en moyenne par génération et 43 ans pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de la retraite : 25 ans en moyenne par génération et moins de 26 ans pour un salarié non-cadre.

Niveau de pension des femmes : 86% de celui des hommes.

Âge moyen de départ à la retraite : 63,5 ans pour les hommes comme pour les femmes.

>> Notre guide complet du futur retraité. Comment préparer votre retraite dès le début de votre carrière ? A quel moment faut-il partir ? Quelles sont les démarches à effectuer ?

Pour la génération née dans les années 90

Taux de remplacement médian : 65% dans le privé et 57% dans le public. Pour le privé, il s’agit du taux de remplacement d’un salarié non-cadre, si l’on avait retenu l’exemple d’un cadre, le taux de remplacement serait inférieur à celui du public.

Montant moyen de la pension nette pour un départ autour de 62/63 ans : plus de 1.700 euros. Le constat est le même que pour la génération des années 1980, les retraités sont moins bien lotis que les actifs. Leur niveau de vie relatif par rapport aux actifs est inférieur à 90%.

Taux de cotisation : 28 % pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de carrière : 37 ans en moyenne par génération et 43 ans pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de la retraite : 26 ans en moyenne par génération et même âge pour un salarié non-cadre.

Niveau de pension des femmes : 88% de la retraite des hommes.

Âge moyen de départ à la retraite : un peu plus de 63,5 ans pour les hommes et 63,5 ans pour les femmes.

Pour la génération née dans les années 2000

Taux de remplacement médian : il passe en-dessous des 65% dans le privé et reste autour des 57 % dans le public. On note que de génération en génération, le taux médian de remplacement baisse. Le Cor explique cette situation notamment “en raison d’une évolution des pensions moins dynamique au fil des générations que celle des salaires de fin de carrière”.

Montant moyen de la pension nette pour un départ autour de 62/63 ans : plus de 1.800 euros. Le montant de la retraite continue à augmenter mais le niveau de vie poursuit son chemin baissier. Le niveau de vie relatif des retraités par rapport aux actifs tourne autour de 85%.

Taux de cotisation : 28 % pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de carrière : 37 ans en moyenne par génération et un peu moins de 43 ans pour un salarié non-cadre du privé. La durée moyenne est moins longue que pour les générations nées avant ce qui s’explique notamment par une entrée plus tardive dans l’emploi et la précarisation des carrières qui peuvent être beaucoup plus hachées que par le passé.

Durée de la retraite : 26,5 ans en moyenne par génération et moins de 28 ans pour un salarié non cadre.

Niveau de pension des femmes : 90% de celui des hommes.

Âge moyen de départ à la retraite : un peu plus de 63,5 ans pour les hommes et 63 ans pour les femmes.

Pour avoir un point de comparaison, voici à quoi ressemble la retraite de ceux qui sont partis il y a quelques années ou qui sont en train de partir, soit la génération née dans les années 50.

Taux de remplacement médian : 73,8% dans le public et 74,9% pour un salarié non-cadre du privé

Montant moyen de la pension nette pour un départ autour de 62/63 ans : moins de 1.500 euros. Les jeunes retraités ont un niveau de vie légèrement supérieur à celui des actifs.

Taux de cotisation : autour de 23% pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de carrière : 38 ans en moyenne par génération et 42 ans pour un salarié non-cadre du privé.

Durée de la retraite : moins de 24 ans en moyenne par génération et autour de 26 ans pour un salarié non cadre

Niveau de pension des femmes : 71% de celui des hommes

Âge moyen de départ à la retraite : 60 ans pour les hommes et 61 ans pour les femmes.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.