Réforme des retraites : les conditions pour la relancer ne sont pas réunies, selon Jean Castex

Réforme des retraites : les conditions pour la relancer ne sont pas réunies, selon Jean Castex

Réforme des retraites : les conditions pour la relancer ne sont pas réunies, selon Jean Castex

Réforme des retraites : les conditions pour la relancer ne sont pas réunies, selon Jean Castex

Le sujet a encore fait beaucoup de remous ces derniers jours. L’exécutif envisagerait toujours de prendre des mesures concernant les retraites. Parmi les pistes étudiées figureraient la suppression des régimes spéciaux et la revalorisation du minimum de pension à 1.000 euros. Mais rien n’a encore été annoncé officiellement. Sur la possible reprise d’une réforme des retraites et la création d’un régime universel, le Premier ministre, Jean Castex, a déclaré, à l’issue d’un séminaire gouvernemental de rentrée, que les conditions pour la relancer ne sont « à ce jour toujours pas réunies ».

Pour rappel, il a été considéré que pour relancer la réforme deux conditions étaient nécessaires : une pandémie sous contrôle et une reprise économique solide. Selon l’exécutif, ce n’est pas encore le cas. Même si cette réforme « est une nécessité » pour rétablir l’équilibre du système, « nous avons l’impérieux devoir de favoriser au maximum l’unité du pays », a ajouté le Premier ministre, en allusion à l’opposition des syndicats et aux réticences sur cette réforme jusque dans les rangs de la majorité, à quelques mois de la présidentielle 2022. L’ensemble des partenaires sociaux avait fait part de son refus de la reprise d’une réforme lors de rencontres organisées la semaine dernière à Matignon.

>> Notre service – Testez notre comparateur d’Assurances vie

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.