Fonds communs de placement et sicav, comment les choisir ?

Fonds communs de placement et sicav, comment les choisir ?

Un fonds ou une sicav, c’est en fait un placement collectif (l’argent de beaucoup d’épargnants réuni dans un pot commun) diversifié et géré selon des objectifs précis, annoncés dans le prospectus de présentation. Un exemple, « faire mieux que le Cac 40 en investissant dans les plus grandes valeurs de la Bourse de Paris.

Il existe de multiples catégories de fonds et de sicav. Les fonds d’actions ou fonds d’obligations bien sûr, mais aussi les fonds diversifiés, les fonds immobiliers, les fonds alternatifs, etc. Et chaque grande catégorie héberge une multitude de sous-catégories correspondant à des zones géographiques ou des secteurs d’activité économique bien précis : actions américaines, canadiennes, japonaises, secteur de la pharmacie, des télécoms, de l’énergie, etc. Problème pour les épargnants : dans une même catégorie, le choix de fonds est pléthorique. Et les performances d’un fonds à l’autre, au sein d’une même catégorie, varient considérablement. Par exemple, dans la catégorie des actions françaises, les performances sur un an se tiennent dans une fourchette de 5% à 40% ! Une fourchette ? Une fourche ! A supposer que l’épargnant sache quelles catégories de fonds choisir, il reste donc une question essentielle : comment distinguer un fonds de qualité ? Comment ne pas souscrire au plus mauvais fonds de sa catégorie ?

Les pièges à éviter

  • Le piège principal : investir dans un fonds en pensant qu’il va se comporter comme la moyenne de la Bourse que l’on souhaite suivre. Car il existe des fonds plus ou moins spécialisés qui investissent seulement sur certains types de sociétés (petites, grandes, sous-cotées, de croissance, etc.) et ne reflètent donc pas l’ensemble de la Bourse concernée.
    Lorsque vous décidez d’investir, choisissez donc un fonds dont la stratégie annoncée consiste à suivre l’indice boursier qui vous intéresse. Certains fonds dits indiciels sont particulièrement indiqués puisqu’ils suivent de près l’évolution de l’indice boursier choisi. Encore mieux, les trackers : des fonds cotés qui suivent d’encore plus près leur indice et avec moins de frais… Il existe aujourd’hui des trackers (également appelés ETF) pour presque tous les indices boursiers… une bonne nouvelle pour les épargnants qui ne souhaitent pas prendre le risque de choisir un fonds mal géré qui n’arrivera à suivre l’évolution de l’indice !
  • A savoir également : il n’existe aucune méthode permettant de prédire quels fonds livreront les meilleures performances dans le futur. Ne prêtez donc pas beaucoup d’importance aux nombreux palmarès qui fleurissent dans la presse, puisqu’ils reflètent surtout les performances passées des fonds.
    Attention en particulier aux classements de sicav, avec leurs lots de « lauriers », « couronnes »… Comparez plusieurs de ces classements, vous verrez apparaître d’importantes disparités. Elles tiennent au choix de la méthode d’évaluation (souvent, seul le rendement se voit pris en compte, le risque étant laissé de côté) et à l’univers, plus ou moins large, de sicav retenues.
    Si vous achetez sur la seule base de tels classements, vous resterez toujours en retard sur l’actualité. Une telle démarche revient à supposer que les tendances de l’année écoulée se poursuivront cette année. Mieux vaut au contraire se fonder sur les perspectives de croissance de telle région ou tel secteur.

En pratique
Les trackers constituent aujourd’hui d’excellentes solutions. Leur simplicité et leur transparence vous permettront de construire un portefeuille diversifié à moindre frais et sans risquer de tomber sur des sicav très mal gérées.
Si malgré tout vous aimez bien les classements, ne prenez que ceux qui répertorient les sicav sur un minimum de 5 ans. Cinq ans est en effet un minimum pour que statistiquement les résultats soient probants. Sans aucune garantie pour demain, rappelons-le !

Si vous avez aimé cet article, partagez le !
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.