PEA PME : Un vivier potentiel de 3 500 sociétés européennes

PEA PME : Un vivier potentiel de 3 500 sociétés européennes

PEA PME : Un vivier potentiel de 3 500 sociétés européennes

Sont éligibles au PEA-PME :

Les titres émis par les entreprises de moins de 5000 salariés et qui réalisent un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1.5 milliard d’euros ou dont le total de bilan n’excède pas 2 milliards. Les sociétés éligibles doivent avoir leur siège en France ou dans un autre Etat de l’union européenne (ce qui exclut la Suisse, par exemple).

En retenant le strict filtre réglementaire, environ 3500 sociétés européennes seraient éligibles au PEA-PME. En fait, analystes et gérants travaillent sur des listes plus réduites en intégrant des critères prudentiels (équilibre du bilan, liquidité, etc.). CM-CIC . Securities retient ainsi 370 sociétés (dont 45% sont britanniques). Kepler Cheuvreux note que, sur les 650 valeurs de son univers de couverture, 165

La gestion collective aura toute sa place. Les sommes versées sur le PEA-PME peuvent être employées pour souscrire des parts ou des actions d’OPCVM (sicav et fonds communs de placement), y compris FCPI et FCPR, dont l’actif est constitué à plus de 75% de titres de PME ou d’ETI, dont 50% d’actions. Les obligations sont donc éligible au nouveau dispositif mais uniquement via des fonds.

La part laissée libre dans les fonds (25%) pourra être constituée de produits de trésorerie ou investie en titres de grandes capitalisations très liquides ou de valeurs moyennes non-éligibles au PEA-PME.

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.