les consommateurs mieux protégés contre la vente forcée

les consommateurs mieux protégés contre la vente forcée

les consommateurs mieux protégés contre la vente forcée

De nouvelles règles s’appliquent pour mieux encadrer le démarchage sauvage par téléphone.

Les souscriptions à la va-vite d’assurance par téléphone, c’est fini. Depuis le 1er avril, de nouvelles règles en matière de vente à distance s’appliquent. «Les consommateurs seront mieux protégés», fait valoir Flor Gabriel, directrice adjointe du contrôle des pratiques commerciales à l’ACPR, le gendarme de la banque et de l’assurance. Le démarchage sauvage d’assurance par téléphone, non sollicité et hors assureur avec lequel vous avez déjà un contrat, est aujourd’hui en plein boom. Les réclamations liées à ces ventes forcées ont augmenté de 8 points, sur l’ensemble des signalements reçus par l’ACPR entre 2020 et 2021. Plus de 80 % font état d’un problème de consentement au contrat.

Les sociétés mal intentionnées peuvent se faire passer pour la mutuelle du client, la Sécurité sociale, l’assurance-maladie. On glisse assez vite vers la demande de données sensibles – renseignements bancaires, etc. -, et au bout du compte, la souscription forcée. Quant au coût, il peut aller de plusieurs dizaines…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 46% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.