pourquoi ne pas souscrire à deux

pourquoi ne pas souscrire à deux

pourquoi ne pas souscrire à deux

NOS CONSEILS – La solution a tout pour séduire les couples qui placent la protection de leur époux en tête de leur préoccupation.

Peu de placements peuvent être souscrits à deux. L’assurance-vie, elle, le permet aux époux. Quel est l’intérêt de faire ainsi contrat commun? Cela assure aux couples une épargne sécurisée et leur offre la possibilité de décider si le capital sera versé dès le décès de l’un d’eux, ou seulement au décès du survivant. Dans les deux cas, «le couple crée une poche d’épargne qu’il soumet à une véritable gestion commune: leurs deux signatures sont requises pour opérer des rachats ou changer de bénéficiaire. Cela n’est pas exigé si un époux ouvre un contrat seul, même s’il l’alimente avec des fonds communs», explique Pascal Lavielle, responsable ingénierie patrimoniale, fiscalité et retraite de BNP Paribas Cardif. Impossible de vider le contrat ou de modifier son bénéficiaire à l’insu de l’autre.

Quant aux autres avantages, ils diffèrent selon que le contrat prend fin au premier ou au second décès, un choix définitif à exercer à la souscription. Le principal intérêt de la première option est d’éviter

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.