Arnaque : soyez méfiants si votre conseiller bancaire vous appelle

Arnaque : soyez méfiants si votre conseiller bancaire vous appelle

Arnaque : soyez méfiants si votre conseiller bancaire vous appelle

Arnaque : soyez méfiants si votre conseiller bancaire vous appelle

Un nouveau type d’arnaque sévit ces derniers mois en France. L’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 27 janvier face à la recrudescence de cette escroquerie qui met en scène un faux banquier. Ce dernier appelle ses victimes en se faisant passer pour un conseiller bancaire. Il vous indique alors avoir repéré des mouvements frauduleux sur votre compte. Pour y remédier, l’interlocuteur vous demande alors de procéder à la validation de la procédure via un code reçu par SMS et en cliquant sur un lien envoyé par la banque.

« La conseillère avait déjà mon numéro de carte bancaire et m’a demandé de valider des opérations sur l’application Hello Bank, soi-disant pour simuler des achats et ensuite les annuler, car elle avait vu des tentatives de fraudes de paiement depuis la Roumanie. Je lui ai fait confiance », raconte à l’association de consommateurs une victime qui s’est fait dérober 2.500 euros. Une arnaque de plus en plus fréquente comme le confirme Jean-Jacques Latour, responsable expertise cybersécurité de la plateforme gouvernementale Cybermalveillance. « Les victimes pensent qu’il s’agit de codes d’annulation alors que ce sont des confirmations de paiement. Nous observons une recrudescence de cette escroquerie depuis l’été dernier, car elle rapporte. »

D’autant que leurs cibles tombent facilement dans le panneau en raison des informations importantes et personnelles dont disposent les arnaqueurs. « Ils récupèrent les données des personnes qu’ils ciblent sur les réseaux sociaux et obtiennent leurs données personnelles (adresse, numéro de carte bancaire…) sur le darknet (l’Internet clandestin). Ils sont sûrs d’eux, on a l’impression qu’ils savent tout de nous », constate l’expert auprès de l’UFC-Que Choisir. Ces escrocs n’hésitent pas à usurper le nom du conseiller, et son numéro de téléphone qu’ils arrivent même à afficher en numéro entrant.

Et pour les victimes, la facture peut être lourde, d’autant qu’il est quasiment impossible de se faire rembourser les pertes, les banques et assurances mettant en avant la négligence de leur client. S’il est indispensable de signaler ces escroqueries, rares sont celles qui débouchent sur une enquête. Ces arnaqueurs exerçant bien souvent depuis l’étranger.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.