Attention au faux remboursement "d’impôt vaccin"

Attention au faux remboursement « d’impôt vaccin »

Attention au faux remboursement « d’impôt vaccin »

Attention au faux remboursement "d’impôt vaccin"

Les pirates surfent eux aussi sur la vague Covid-19. Les arnaques de type hameçonnage se multiplient ces dernières années. Et les cybercriminels n’hésitent pas à se faire passer pour les services des impôts, en usant de formulations, de logos ou de couleurs laissant croire qu’il s’agit réellement de Bercy. Dernière arnaque en date : l’impôt vaccin, rapporte Le Figaro. « Après les derniers calculs annuels de l’exercice de votre activité, nous avons déterminé que vous êtes admissible à recevoir un remboursement d’impôt Vaccins contre le coronavirus (COVID-19) de 375,39€ », a ainsi reçu mercredi 11 août un contribuable français.

Dans ce mail où figurait l’en-tête de la Direction générale des Finances Publiques, le contribuable est invité à cliquer sur un lien qui renvoie vers un faux site de la DGFiP. Il est ensuite invité à rentrer ses identifiants, laissant donc le libre accès à ses données personnelles et bancaires aux pirates.

>> A lire aussi – Attention à l’arnaque aux appareils Dyson gratuits

Face à la recrudescence de ce type d’arnaques, la DGFiP met en garde les contribuables dès la page d’accueil de son site. « Attention aux arnaques. Actuellement diverses escroqueries se diffusent en usurpant l’identité de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) », peut-on ainsi lire. Si vous recevez un mail qui vous semble douteux, il est primordial de vérifier l’adresse de l’expéditeur. La DGFiP utilise toujours le domaine « @dgfip.finances.gouv.fr ».

>> A lire aussi – Un couple perd toutes ses économies après une arnaque sur Leboncoin

Des arnaques qui existent depuis plusieurs années, comme le rappelle la police nationale. « Les campagnes d’hameçonnage aux couleurs des finances publiques existent depuis plusieurs années et reviennent chaque année à la même période : avril/mai/juin, au moment de la déclaration des impôts sur le revenu. Les logos des ministères sont malheureusement disponibles en sources ouvertes et sont donc facilement utilisables par les fraudeurs », explique le service d’information et de communication de la police nationale.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.