Ces SCPI qui tirent leur épingle du jeu malgré la crise

Ces SCPI qui tirent leur épingle du jeu malgré la crise

Les fonds immobiliers qui parviennent à collecter de l’argent peuvent acheter à bon compte.

Les SCPI, ces fonds qui gèrent des portefeuilles immobiliers (bureaux, commerces…) pour le compte d’épargnants, et qui ont longtemps fait figure de martingale, traversent aujourd’hui une crise majeure. Elles sont concurrencées par les produits de taux – obligations, livrets, comptes à terme… – capables d’offrir du 4 % à 5 % sans risque. Elles subissent surtout de plein fouet la hausse des taux qui plombe la valeur de leur patrimoine. Certaines ont dû abaisser leurs prix de parts. Ces baisses
ont créé un effet panique auprès des épargnants, qui ont, pour
certains, souhaité vendre.

La collecte, elle, est à la peine. Elle était au troisième trimestre de 852 millions d’euros (- 63 % sur un an). Certaines sociétés de gestion stars – Amundi Immobilier, BNP Paribas Reim, La Française REM, Primonial Reim -, qui collectaient il y a quelques mois encore par centaines de millions d’euros, peinent à dépasser les 5 à 10 millions d’euros de collecte nette au troisième trimestre. Elles sont en outre pénalisées…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.