Comment Bercy entend flécher l’épargne des Français vers les entreprises

Comment Bercy entend flécher l’épargne des Français vers les entreprises

Comment Bercy entend flécher l’épargne des Français vers les entreprises

Une centaine de produits financiers investis dans les entreprises tricolores viennent d’être labellisés. Une partie est désormais accessible au grand public.

L’épargne accumulée pendant la crise par les Français, près de 130 milliards d’euros, peut-elle alimenter l’économie tricolore en temps de crise? Le gouvernement y croit et pousse fort. Il a lancé en octobre le label Relance. Objectif : mettre un coup de projecteur sur les fonds de capital investissement qui placent leur argent dans les entreprises françaises. Ces organismes de placement collectif doivent investir au moins 30% dans les entreprises hexagonales et 10% dans les PME et les entreprises de taille intermédiaire (ETI). «Le capital investissement apporte du carburant aux entreprises. Et il donne du sens à l’épargne. Faire de jeunes pousses prometteuses les champions de demain, ça a du sens», explique Christophe Bavière, président du directoire d’Idinvest Partners.

On compte désormais plus de 120 fonds labellisés Relance. Une cinquantaine de produits sont désormais accessibles au grand public, au travers d’un contrat d’assurance-vie ou d’un PEA. Ce n’est sans doute pas fini.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 54% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.