Faut-il succomber à la ruée vers l’or pour contrer l’inflation?

Faut-il succomber à la ruée vers l’or pour contrer l’inflation?

Faut-il succomber à la ruée vers l’or pour contrer l’inflation?

NOS CONSEILS – La guerre en Ukraine et le retour de l’inflation ont fait grimper le prix du métal jaune. Mieux vaut cependant prendre un minimum de précautions avant d’y investir.

L’or est l’un des grands gagnants de ce début d’année 2022. Il a de nouveau dépassé le seuil symbolique des 2000 dollars l’once au mois de mars dernier, porté par les incertitudes autour de la guerre en Ukraine. Considéré comme la valeur refuge par excellence pour conserver son pouvoir d’achat, «le métal jaune a également bénéficié à plein de la reprise de l’inflation, au plus haut depuis 25 ans en zone euro», précise Alexandre Baradez, responsable de l’analyse de marché chez le courtier IG France. La tendance à la flambée des prix n’est pas prête à s’essouffler. La Banque de France estime entre 3,7 et 4,4 % la hausse de l’indice des prix à la consommation sur 2022, compte tenu de la hausse actuelle des prix de l’énergie.

En dépit de l’engouement actuel des investisseurs autour de l’or, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un actif certes tangible, mais qui ne procure strictement aucun revenu. Par ailleurs, acheter de l’or physique (pièces et lingots) auprès de certaines agences bancaires…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.