Il pensait s’offrir la première œuvre NFT de Banksy pour 300.000 euros

Il pensait s’offrir la première œuvre NFT de Banksy pour 300.000 euros

Il pensait s’offrir la première œuvre NFT de Banksy pour 300.000 euros

Il pensait s’offrir la première œuvre NFT de Banksy pour 300.000 euros

C’est une arnaque extrêmement coûteuse dont a été victime un internaute. Un collectionneur, dont le pseudonyme est Pransky, a payé plus de 300.000 dollars en Ethereum pour une œuvre numérique (NFT) qui était soi-disant une œuvre de Banksy, raconte The Verge. Rapidement, le porte-parole du street-artiste a démenti toute implication de Bansky avec les NFT. Fort heureusement, le collectionneur a pu récupérer sa mise.

Pranksy a raconté à la BBC avoir entendu parler de la vente aux enchères, qui se tenait sur le marché des NFT OpenSea, sur Discord. L’information lui paraissait fiable, car le lien publié par le vendeur redirigeait vers une page du site officiel de Banksy. La page montrait une photo de l’œuvre numérique proposée à la vente, qui représentait un homme fumant devant des cheminées industrielles.

>> A lire aussi – A 12 ans, il gagne une fortune en vendant des NFT conçus pendant ses vacances

Moins d’une heure plus tard, le vendeur acceptait l’offre de Pranksy pour plus de 300.000 dollars, ce qui a éveillé ses soupçons. La suppression dans la foulée de la page web du NFT a confirmé ses craintes. Et dans la foulée, le porte-parole de l’artiste déclarait à la BBC que Banksy n’avait « créée aucune œuvre NFT ». Se sentant vraisemblablement dépassé par la situation le vendeur a rapidement remboursé Pransky, mais un mystère demeure : comment le lien vers cette fausse œuvre numérique s’est-il retrouvé sur le site web de Banksy ?

>> A lire aussi – Un personnage numérique « NFT » vendu à un prix faramineux