investir vert grâce à la finance participative

investir vert grâce à la finance participative

NOS CONSEILS – Participer pour quelques dizaines d’euros au financement d’éoliennes ou de centrales solaires s’avère à la fois rentable et peu risqué.

Cet article est issu du «Figaro Magazine»

Générer un impact environnemental palpable au travers de ses investissements n’est pas si simple, notamment lorsqu’on veut le faire via des actifs cotés en Bourse. Quant aux fonds d’investissement non cotés dédiés aux infrastructures d’énergies renouvelables, qui bénéficient souvent du label Greenfin, ils sont généralement réservés aux investisseurs institutionnels, nécessitant un ticket d’entrée se chiffrant en millions d’euros. À l’exact opposé de cet élitisme, la finance participative (ou crowdfunding) offre l’avantage d’être accessible à tous. Si certaines plates-formes permettent aux investisseurs de se rejoindre pour faire des dons à des artistes ou à des associations, d’autres proposent des offres d’investissement. Pour ce faire, elles doivent désormais demander un agrément européen de prestataire de services de financement participatif (PSFP), délivré en France par l’Autorité des marchés financiers, qui l’a déjà accordé à 50 acteurs.

Ces plates-formes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.