«J’ai abandonné ma carrière américaine pour reprendre un château en pleine campagne»

«J’ai abandonné ma carrière américaine pour reprendre un château en pleine campagne»

Jessica encadre aujourd’hui une équipe de 15 personnes pour proposer une multitude de services. Jean-Bernard Litzer; Charlotte Paroielle/ Le Figaro

TOI, MON TOIT – Coups de cœur, projets plus ou moins fous, galères et plus-values… Dans cette série, les Français racontent au Figaro leurs aventures immobilières. Après des débuts internationaux prometteurs entre Japon et États-Unis, cette jeune femme a trouvé un modèle économique innovant pour rendre vie à ce château bourguignon en vente depuis 10 ans.

C’est la châtelaine de tous les paradoxes. À 32 ans, Jessica Flore Angel gère depuis près de 6 ans le château du Feÿ , vénérable monument historique du 17e siècle (39 pièces, 42 hectares de terrain) implanté dans le petit village de Villecien, dans l’Yonne. Le parcours personnel de cette fille de psychiatres parisiens la destinait pourtant à mener la vie des élites intellectuelles citoyennes du monde: école alsacienne à Paris, études d’architecture à l’école polytechnique de Lausanne et à Yale, missions culturelles et humanitaires entre Côte d’Ivoire et Japon, lancement d’un cabinet d’architectes à New York… Difficile de l’imaginer changer de voie au point de troquer ses bottes de sept lieues de globe-trotteuse contre les bottes en caoutchouc de responsable de cet ancien domaine agricole et viticole.

C’est en 2018 qu’elle a décidé, contre toute attente, de clore la parenthèse américaine pour s’installer dans ce petit coin de Bourgogne et se consacrer à plein temps au château. Un projet qui n’aurait jamais pu être mené à bien…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.