LEP : pouvez-vous ouvrir un Livret d’épargne populaire si vos revenus sont trop élevés en 2023 ?

LEP : pouvez-vous ouvrir un Livret d’épargne populaire si vos revenus sont trop élevés en 2023 ?

LEP : pouvez-vous ouvrir un Livret d’épargne populaire si vos revenus sont trop élevés en 2023 ?

Avec son taux à 6%, et les près de 500 euros d’intérêts défiscalisés qu’il peut générer sur un an, le Livret d’épargne populaire (LEP) fait bien des envieux. Il est en effet réservé aux foyers les plus modestes depuis sa création en 1982. Ainsi, selon la Direction générale des finances publiques (DGFiP), 18,6 millions de Français de plus de 18 ans y sont actuellement éligibles au regard de leurs revenus. Toutefois, malgré ses conditions attrayantes, le LEP ne fait pas le plein, avec seulement 10 millions de détenteurs à l’heure actuelle. En cause : sa règle d’éligibilité, peu claire pour les épargnants, nombreux à penser avoir des revenus trop élevés pour souscrire ce placement… alors qu’ils y ont bien droit.

>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur de livrets d’épargne

Pour mémoire, l’ouverture d’un LEP est soumise à des conditions de ressources. Cette année, votre revenu fiscal de référence (RFR) ne doit pas dépasser, pour une personne seule, 21 393 euros. Mais ce plafond vaut pour les deux années qui précèdent la demande d’ouverture. Ainsi, il suffit, au choix, que votre revenu fiscal de 2021 (inscrit sur votre avis d’imposition 2022) ou votre revenu fiscal de 2022 (avis d’imposition 2023) soit sous la limite. En clair, vous avez peut-être actuellement des revenus qui dépassent le seuil admis pour ouvrir un LEP, mais si vous étiez sous le plafond en 2022 ou en 2021, il vous est tout à fait possible d’ouvrir un LEP d’ici la fin de l’année.

Vérifiez vos revenus des deux dernières années

Ainsi, comme l’a rappelé dernièrement Marie-Laure Barut-Etherington, directrice générale adjointe aux statistiques et aux études internationales à la Banque de France, «de jeunes actifs dont les revenus excèdent les plafonds d’éligibilité bénéficient encore à ce jour d’un LEP ouvert lorsqu’ils étaient étudiants». Et ce ne sont pas les seuls. De nombreuses situations peuvent en effet conduire à une baisse de revenus vous rendant éligible à ce placement : perte d’emploi, baisse d’activité pour un indépendant, congés sabbatiques, abattement fiscal qui diminue votre assiette imposable…


À LIRE AUSSI

LEP : le taux du Livret d’épargne populaire au 1er février 2024 se précise

La preuve : en 2020, parmi les détenteurs d’un LEP, on trouvait selon l’Insee des ménages dont le revenu fiscal dépassait largement le plafond d’éligibilité. Y compris au sein du neuvième décile, qui regroupe pourtant les Français bénéficiant des plus hauts revenus : 8,8% d’entre eux étaient à l’époque titulaires d’un LEP, alors que leur revenu fiscal de référence était supérieur à 71 000 euros, soit trois fois plus que le seuil d’éligibilité ! Pour le huitième décile, la proportion de détenteurs montait même à 13,4%, pour un revenu fiscal par ménage supérieur à 53 000 euros. En somme, la possibilité d’ouvrir un LEP ne dépend pas de vos revenus à l’instant T, et vous pouvez peut-être en profiter.

Des plafonds d’éligibilité plus élevés qu’on ne le croit

Et certaines personnes relativement aisées qui n’ont pas connu de chutes de revenus peuvent malgré tout ouvrir un LEP si elles ne vivent pas seules. Le plafond d’éligibilité grimpe en effet avec le nombre de personnes vivant sous votre toit. Il passe ainsi de 21 393 euros à 32 818 euros pour un couple marié ou pacsé. Si vos revenus ne dépassent pas ce seuil et que votre conjoint traverse une année sans revenu, ou avec des revenus insuffisants pour crever le plafond, votre foyer est bien éligible au LEP.

De la même façon, vous pouvez aussi bénéficier d’un plafond rehaussé si vous avez des enfants à charge. C’est notamment ce qui explique la part non négligeable de ménages détenteurs de LEP parmi les plus hauts déciles de revenus. En effet, pour un couple avec quatre enfants à charge, soit 5 parts fiscales, le plafond d’éligibilité au LEP passe à 67 093 euros, soit un revenu fiscal compris entre le huitième et le neuvième décile. Quant au seuil pour 6 parts fiscales, il atteint même 78 518 euros. La hauteur sous plafond est donc parfois plus élevée qu’il n’y parait !


À LIRE AUSSI

LEP : pas besoin d’avis d’imposition pour ouvrir un Livret d’épargne populaire

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.