L’épargne solidaire a enfin la cote auprès des Français

L’épargne solidaire a enfin la cote auprès des Français

L’épargne solidaire a enfin la cote auprès des Français

DÉCRYPTAGE – Les assureurs doivent désormais proposer au moins un fonds estampillé solidaire dans leurs offres, et les épargnants suivent. Les encours de ces produits ont déjà bondi de 26 % en 2021.

Les Français ont rempli leur bas de laine comme jamais pendant le Covid, et cet argent a aussi profité à l’épargne solidaire. Ces placements à vocation sociale – livrets bancaires, fonds actions, tickets au capital de PME… -, labellisés ou pas, ont vu leurs encours augmenter de 5,1 milliards d’euros en 2021 (+ 26 % sur un an à 24,5 milliards d’euros), selon le baromètre Fair-La Croix. Il y a deux ans, les encours avaient déjà crû de 33 %. Le boom des marchés financiers en 2021 contribue aussi à cette progression. «C’est à nouveau une année très positive pour la finance solidaire», fait valoir Jon Sallé, responsable de l’Observatoire de la finance à impact social, chez Fair. «On observe une accélération de la demande des particuliers», confirme Mathieu Cornieti, président du fonds d’investissement Impact Partners. Ces montants pèsent toutefois encore peu dans le monde de l’épargne.

Côté distributeurs, l’offre s’est toutefois largement étoffée. «Beaucoup d’assureurs ont mis le pied à l’étrier…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 61% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.