«Les épargnants comprennent que la situation est complètement dingue»

«Les épargnants comprennent que la situation est complètement dingue»

«Les épargnants comprennent que la situation est complètement dingue»

Les conseillers en gestion de patrimoine répondent à des clients inquiets pour leur PEA, assurance-vie, SCPI.

Les questions des clients ne s’arrêtent pas aux seuls produits directement concernés par le krach boursier, mais portent sur l’ensemble des placements souscrits.
Les questions des clients ne s’arrêtent pas aux seuls produits directement concernés par le krach boursier, mais portent sur l’ensemble des placements souscrits. Christophe Morin/Bloomberg

Les temps sont durs pour les millions de Français qui ont vu la valeur de leur patrimoine financier baisser avec la dégringolade des marchés. Interlocuteurs privilégiés des épargnants qui ont recours à leurs services, les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) sont en première ligne. «J’ai au moins 20 appels par jour, j’essaie de rassurer, d’expliquer», indique un conseiller financier parisien. Sans aller jusqu’à autant de sollicitations, tous font face à des questions de clients.

Si les discussions peuvent parfois être tendues, dans la grande majorité des cas, c’est le calme qui domine. «Les clients savent que le problème n’est pas lié à une faute de gestion ou à de la spéculation, mais à un problème sanitaire qui touche tout le monde», fait valoir Nebojsa Sreckovic, à la tête du cabinet Franconseil à Lille. «Ils comprennent que la situation est complètement dingue», appuie David Charlet, le président de l’Anacofi, principale association de CGP indépendants. «Notre rôle est de les

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.