Les nouvelles habitudes de vie font flamber les prix de l’immobilier

Les nouvelles habitudes de vie font flamber les prix de l’immobilier

Les nouvelles habitudes de vie font flamber les prix de l’immobilier

DÉCRYPTAGE – Les tarifs des maisons s’envolent en Île-de-France et dans l’ouest du pays.

L’immobilier a fait mieux que résister à l’épidémie de Covid en 2020 en France. C’est bien parti pour qu’il en soit de même cette année. «La vitalité du marché n’a pas faibli, il est en pleine surchauffe», affirme Laurent Vimont, président de Century 21. L’an dernier, à la surprise générale, les ventes avaient dépassé la barre du million. Actuellement, on frôle le million de transactions sur 12 mois glissants, malgré les incertitudes sanitaires et économiques.

Une performance totalement inattendue liée à une autre surprise: ce n’est plus Paris qui tire le marché mais la région parisienne et la province. Longtemps délaissés, ces territoires profitent du regain d’intérêt des ménages pour les maisons, facilité par des taux de crédit toujours historiquement bas.

Du coup, les prix s’en ressentent. En Île-de-France, les maisons ont vu leurs tarifs grimper de 9% entre les premiers semestres 2020 et 2021, selon Century 21. Elles se vendent en à peine plus de deux mois (64 jours) en moyenne. Soit

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.