Lunettes, couronnes, appareils auditifs… leur coût réel dévoilé par les assureurs

Lunettes, couronnes, appareils auditifs… leur coût réel dévoilé par les assureurs

Lunettes, couronnes, appareils auditifs… leur coût réel dévoilé par les assureurs

Lunettes, couronnes, appareils auditifs… leur coût réel dévoilé par les assureurs

Alors que l’inflation est estimée à 2,8% sur un an par l’Insee et que le pouvoir d’achat demeure la première préoccupation des Français, le bilan publié par l’Union nationale des complémentaires santé (Unocam) devrait en réjouir plus d’un. Le montant déboursé par les ménages pour leurs soins dentaires et auditifs est en nette diminution depuis 2 ans. Entre le premier semestre 2019 et le premier semestre 2021, le reste à charge moyen pour la pose de prothèses dentaires (couronnes, bridge, implants) est passé de 39% à 27% de la dépense totale pour atteindre 259 euros. Et les mutuelles ne sont pas étrangères à la situation. Car si la consommation des ménages a augmenté de 28% en deux ans sur ce poste, le remboursement des complémentaires a lui explosé de 60%, venant donc largement couvrir ce surplus.

Constat similaire pour l’achat d’une paire d’aides auditives. Le reste à charge moyen est passé de 47% à 38%. Les Français, après remboursement de l’Assurance maladie et des complémentaires, doivent donc débourser 986 euros sur une dépense totale de de 2.568 euros. Là encore, les mutuelles ont grandement participé à ce résultat puisque leurs remboursements ont bondi de 64% quand la dépense totale a grimpé de 46%. Il faut dire que cette hausse des dépenses était une nécessité puisque le renoncement aux soins était très fort.

>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Santé

De telles baisses n’ont été obtenues que grâce à la réforme du 100% santé, permettant à tous les Français de bénéficier de soins auditifs, dentaires et optiques sans avoir à débourser un euro de leur poche… si tant est qu’il choisissent les soins compris dans ce panier sans reste à charge. Cela a été le cas pour les soins dentaires puisqu’un acte sur deux (51%) est effectué dans le cadre du panier entièrement remboursé et près d’un tiers (31%) des aides auditives.

Les soins optiques remboursés à 100% n’ont pas atteint leurs objectifs

En revanche, comme l’a déjà souligné la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), les soins optiques (monture et verres) coûtent désormais plus cher aux ménages. Sur ce poste, le reste à charge a augmenté de 40 euros pour atteindre 172 euros en moyenne. L’augmentation des prix des équipements n’a pas été absorbée par les mutuelles, et encore moins par l’Assurance maladie qui a baissé son niveau de prise en charge. Preuve de l’échec de la réforme du 100% en la matière, seuls 7% des verres et 5% des montures ont été achetés via le panier de soins intégralement remboursé.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.