Taxe d’habitation : la date limite pour la payer approche

Taxe d’habitation : la date limite pour la payer approche

Taxe d’habitation : la date limite pour la payer approche

Taxe d’habitation : la date limite pour la payer approche

La date butoir arrive… Après le paiement de la taxe foncière en octobre vient le tour de la taxe d’habitation à la mi-novembre. Cet automne, la date limite de paiement est fixée au 15 novembre. Mais attention, cette date ne concerne que les paiements inférieurs à 300 euros, pour lesquels ils est possible de payer, soit de manière non dématérialisée (chèques, espèces, etc.), soit en ligne. Au-delà de ce montant, il faut nécessairement payer en ligne – en direct via impots.gouv.fr, par prélèvement à l’échéance ou prélèvement mensuel. Pour les ménages concernés – dont la taxe d’habitation est donc supérieure à 300 euros – le paiement doit être effectué avant le 20 novembre prochain. Mais, précision, le prélèvement sur le compte bancaire ne sera effectif que le 25 novembre.

En début de quinquennat, le président Macron avait annoncé la suppression de la taxe d’habitation. Après quelques revirements, l’impôt local sortira bien définitivement du paysage fiscal et ce, pour l’ensemble des ménages, à l’automne 2023. L’année dernière, environ 80% des foyers ont déjà vu leur taxe d’habitation supprimée. Cela concerne tous les ménages dont le revenu fiscal de référence (RFR) ne dépasse pas 27.761 euros pour un célibataire, ou encore 44.211 euros pour un couple sans enfant. Pour les autres ménages en revanche, il faut encore payer cet automne. Il n’y a pas de surprise puisque les avis d’imposition ont été envoyés par l’administration fiscale. Les foyers concernés sont donc au courant. Seule bonne nouvelle pour ce petit noyau encore assujetti, la taxe d’habitation est dégrevée de 30%.

>> Notre service – Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Habitation

Dernière ligne droite en 2022

L’automne prochain, les ménages qui paient encore la taxe d’habitation verront le bout du tunnel. La taxe sera alors baissée de 65%. Et ce sera, en pratique, le dernier paiement avant sa suppression définitive en 2023. Une suppression qui, rappelons-le, ne concerne que les résidences principales… Pour les résidences secondaires, la taxe d’habitation reste en vigueur. Et dans certaines grandes métropoles, à l’instar de Paris, Lyon, Bordeaux ou encore Marseille, l’addition est très salée. En cause, le vote par les conseils municipaux d’une majoration – autorisée par la loi – de l’impôt local de 60%.

>> À lire aussi – Le fisc lui réclame 7.000 euros de taxe d’habitation pour son studio à Amiens

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.