Victime d'une grosse arnaque, un retraité réussit à se faire rembourser par sa banque

Victime d’une grosse arnaque, un retraité réussit à se faire rembourser par sa banque

Victime d’une grosse arnaque, un retraité réussit à se faire rembourser par sa banque

Victime d'une grosse arnaque, un retraité réussit à se faire rembourser par sa banque

Les escrocs ciblent souvent les personnes âgées ou les plus fragiles pour mener à bien leur larcin. Ce fut le cas pour un octogénaire, du côté de Toulouse, comme le raconte La Dépêche. Mi-février, un faux livreur se présente au domicile de cet homme de 82 ans, en lui présentant un colis et expliquant qu’un remboursement de 80 euros doit lui être versé. Par son discours, l’individu réussit à se faire inviter à l’intérieur du domicile.

Une fois sur les lieux, l’escroc s’empare de son boîtier de paiement SumUp, utilisé notamment par les petits commerçants, mais également sur les marchés, comme le détaille La Dépêche. C’est un terminal de paiement, et alors que le voleur demande à l’octogénaire, victime d’un AVC en 2011, affaibli, fragilisé même des années après, sa carte bleue, il lui subtilise des milliers d’euros. Au total, en trois opérations, ce sont 3.080 euros qui lui sont dérobés.

Assez rapidement, l’homme, ancien contrôleur aérien, précise le quotidien local, dépose plainte et envoie un courrier à son établissement bancaire, Carrefour Banque. Au final, l’entreprise a accepté de lui rembourser l’intégralité de la somme volée, sans aucun frais, le 16 mars. Une excellente nouvelle pour le Toulousain, qui s’en réjouit aujourd’hui. « C’est un vrai soulagement. Au départ, je n’étais vraiment pas sûr d’être dédommagé. Maintenant, je me dis que j’ai bien fait d’ouvrir un compte dans cette banque », a-t-il réagi dans les colonnes de La Dépêche.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.