Voici les placements les plus rentables sur 5, 15, 30 et 40 ans

Voici les placements les plus rentables sur 5, 15, 30 et 40 ans

Voici les placements les plus rentables sur 5, 15, 30 et 40 ans

Voici les placements les plus rentables sur 5, 15, 30 et 40 ans

Comment faire mieux que l’inflation et obtenir un rendement réel positif ? Alors que la hausse des prix atteint des sommets – 4,5% sur un an en France en mars 2022 selon l’Insee -, les épargnants qui souhaitent battre l’inflation peuvent se sentir désarmés. Et pourtant, les solutions ne manquent pas, à court et long termes, comme le montrent les statistiques dévoilées par l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF) ce jeudi 21 avril et publiées en exclusivité par Capital. Comme chaque année, le centre d’études s’est attaché à classer les rendements offerts par différents actifs sur des intervalles plus ou moins longs, à savoir sur 5 ans (2016-2021), 15 ans (2006-2021), 30 ans (1991-2021) et 40 ans (1981-2021). Et les résultats de ces “40 ans de performances comparées”, version 2022, sont porteurs d’espoir pour les épargnants en quête d’une rémunération supérieure à l’inflation.

Près de 20% de rendement pour l’immobilier logistique sur 5 ans

A court terme, entre 2016 et 2021, les actions occupent la deuxième place des placements les plus rémunérateurs. Et ce, notamment après un exercice 2021 où les marchés ont retrouvé des niveaux records, avec un CAC 40 qui a bondi de 28,85%, par exemple. Avec un taux de rentabilité interne (TRI, équivalent du rendement annuel) de 10,4%, ces actifs risqués (indice CAC All-Tradable) font donc très bonne figure. Mais ils sont largement devancés par l’immobilier industriel, également appelé immobilier logistique (entrepôts, hangars…), qui dégage une performance annuelle moyenne de 19,5% sur les cinq dernières années. Une statistique qui s’explique notamment par l’essor du e-commerce, dont le développement à grande vitesse a été porté par le Covid-19, moteur des ventes en ligne.

Sur la troisième marche du podium, l’investissement dans les bureaux (9%) devance le logement en France (7,1%), l’or (6,3%) et le résidentiel à Paris (6,1%). Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), avec 3,9% de taux de rentabilité interne, arrivent loin, mais font mieux que le fonds euros de l’assurance vie (1,5%) et que l’inflation (1,2%). Le Livret A, dont le taux est descendu au plancher légal de 0,50% en 2020 et 2021, avant de remonter à 1% en février 2022, a de son côté fait moins bien que la hausse des prix sur la période examinée, avec un rendement annuel moyen limité à 0,7%. Mais il ne s’agit pas du pire placement sur 5 ans, l’investissement dans les foncières cotées en 2016 s’étant traduit par une perte annuelle moyenne de 4,3% en 2021

L’immobilier en tête sur 15 ans

Déjà très bien placé sur 5 ans, l’investissement dans la pierre truste les premières places sur la période d’investissement 2006-2021. Les commerces arrivent en tête avec un rendement annuel moyen de 10,7%, suivis des bureaux (8,4%) et des bâtiments de logistique (8%). Arrivent ensuite l’or (7,9%), les logements parisiens (6,5%) et les SCPI (6,3%). Les actions (4,6%), le fonds euros de l’assurance vie (2,6%) ou le Livret A (1,5%) se placent très loin derrière, tandis que l’investissement en foncières cotées (1,2%) couvre seulement l’inflation.

>> Notre service – Testez notre comparateur de comptes-titres pour faire baisser vos frais de Bourse

Les actions imbattables sur longues périodes

Sur 30 ans comme sur 40 ans, l’investissement en actions s’avère sans surprise le placement le plus rentable. Entre 1991 et 2021, le TRI sur l’indice CAC All-Tradable s’affiche au même niveau que celui des foncières cotées, à 8,9%, et devance l’investissement dans un logement en France (8,8%), à Paris (6,5%), l’or (5,6%), le fonds euros de l’assurance vie (4,7%) ou les SCPI (4,4%). Le Livret A, et ses 2,6% annuels, bat tout de même l’inflation, de 1,4% par an en moyenne sur la période.

>> Notre service – Pour vous aider à choisir les meilleures SCPI, bénéficiez de conseils d’experts gratuits grâce à notre partenaire

Mais entre 1981 et 2021, le différentiel avec les autres classes d’actifs s’accroît nettement en faveur des actions. Pour ces dernières, le TRI atteint 14,6%, plus que les foncières cotées (12,6%) et l’immobilier parisien, qui dépasse tout de même les 10% (10,6%). Les SCPI (8,7%), l’assurance vie en fonds euros (6,7%), les obligations (5,7%) offrent également des performances alléchantes. A noter enfin que sur très longue période, le taux du Livret A s’installe en moyenne à 4,1% et devance l’or (3,7%).

>> Notre service – Testez notre comparateur d’assurances vie

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.