Comment réduire au maximum ses impôts en épargnant pour sa retraite

Comment réduire au maximum ses impôts en épargnant pour sa retraite

Chaque membre d’un foyer fiscal a droit à ses propres plafonds, selon son niveau de revenus. Yuri Arcurs peopleimages.com/Kirsten D/peopleimages.com – stock.adobe.com

NOS CONSEILS – Les avantages fiscaux du PER varient en fonction de votre tranche d’imposition. Quelques recommandations pour faire les bons arbitrages.

Le plan d’épargne-retraite (PER) présente le double avantage de préparer sa retraite, tout en allégeant son impôt sur le revenu. Chaque somme versée permet, en effet, de réduire du même montant son revenu global imposable. Logiquement, plus le taux marginal d’imposition est élevé, plus l’économie d’impôt est conséquente. En versant 5000€ sur un plan, l’impôt sur le revenu sera ainsi réduit de 550€ si le taux marginal d’imposition est de 11%, 1500€ s’il est de 30% et de 2050€ s’il est de 41%.

Attention, l’avantage fiscal octroyé à l’entrée est repris à la sortie au moment où l’épargne est retirée. Cette déduction n’est toutefois pas illimitée. Les versements réalisés sur un PER en 2023 sont déductibles à hauteur de 10% des revenus d’activités perçus en 2022, sans pouvoir excéder 32.909€ (81385€ pour les professions libérales). Les détenteurs de PER, ne percevant pas ou peu de revenus professionnels, peuvent déduire jusqu’à 4114€ en 2023.

Si le plafond annuel n’est pas suffisant, il est possible…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.