Faut-il vraiment réformer les droits de succession?

Faut-il vraiment réformer les droits de succession?

Faut-il vraiment réformer les droits de succession?

NOS CONSEILS – Augmenter ou baisser les droits de succession: le débat fait rage entre les candidats à la présidentielle. Quelles solutions pour optimiser la transmission de votre patrimoine?

Les droits de succession sont l’invité surprise de la campagne présidentielle. Tous les candidats y sont allés de leur proposition pour les réformer. À droite, l’idée est d’alléger leur fiscalité. À gauche, on défend des baisses en faveur des ménages modestes tout en taxant plus les riches. «Pour les uns, les droits de succession constituent un outil efficace pour lutter contre la concentration des richesses, à travers une fiscalité redistributive. Pour les autres, cette fiscalité est confiscatoire et pourrait empêcher la circulation des patrimoines au sein de la société et entre les générations», décrypte Victor Poirier, spécialiste des questions de finances publiques à l’Institut Montaigne.

Au milieu, Emmanuel Macron veut baisser les abattements pour les transmissions aux enfants ainsi qu’entre frères et sœurs et entre oncles/tantes et neveux/nièces (voir ci-dessous). Le but? Supprimer les droits de succession pour 95 % des Français, comme Valérie Pécresse. «Il y a cinq ans, beaucoup de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.