L’exécutif va-t-il vraiment baisser les impôts de production?

L’exécutif va-t-il vraiment baisser les impôts de production?

L’exécutif va-t-il vraiment baisser les impôts de production?

DÉCRYPTAGE – Emmanuel Macron a promis de les réduire de 7 milliards d’euros, en supprimant la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). Les chefs d’entreprise considèrent cette mesure comme indispensable pour leur compétitivité.

Alors que l’alliance des gauches (Nupes) sera sans aucun doute la première force politique d’opposition à l’Assemblée nationale après le second tour des législatives, dimanche, pas question d’alimenter le discours anti-entreprise. Discrets, les patrons surveillent néanmoins de très près le calendrier de suppression totale de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) que leur a promise Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.

Cet impôt de production, qui rapporte quelque 7 milliards d’euros par an, est particulièrement nuisible dans la mesure où il frappe la valeur ajoutée produite sur le territoire français. Certes, Bruno Le Maire a récemment confirmé que la suppression de la CVAE serait programmée dans la loi de finances pour 2023, présentée fin septembre. D’ailleurs, lors du déjeuner avec les représentants des organisations patronales, ce mardi, à l’Élysée, Emmanuel Macron semble avoir confirmé que sa promesse sera tenue, rapporte l’un des convives, François…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.