Taxe sur les superdividendes: un très faible rendement

Taxe sur les superdividendes: un très faible rendement

Cette mesure symbolique touche en partie la réforme phare du précédent mandat d’Emmanuel Macron, celle de la fiscalité sur le ­capital. 66021103/Minerva Studio – stock.adobe.com

La mesure, adoptée contre l’avis du gouvernement, ne rapporterait au final pas grand-chose aux caisses de l’État selon un chiffrage de l’institut Montaigne pour Le Figaro.

Le coup est dur à encaisser pour le gouvernement. Contre son avis, dans la nuit de mercredi à jeudi, les députés ont adopté une mesure visant à taxer davantage, et de façon temporaire, les «superdividendes» lors de l’examen du budget 2023. Un amendement non pas déposé par la Nupes, qui ne lésine jamais sur les propositions pour taxer les riches, mais par Jean-Paul Mattei, le chef de file des députés MoDem, pourtant dans le camp présidentiel. Défendu par les oppositions – y compris quelques LR! -, le texte est passé de surcroît avec le soutien de pas moins de 19 députés Renaissance. Un comble. Et ce alors même que l’exécutif a fait de la hausse de la fiscalité une «ligne rouge» au nom de la «stabilité fiscale», dans un pays où les prélèvements obligatoires restent très élevés.

«Il s’agit d’un amendement qui concerne les superprofits et surtout les superdividendes. On a beaucoup parlé de superprofits. Nous pensons que c’est difficilement applicable en l’état (…), mais se pose la question des…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 57% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.