Agirc-Arrco : attention, certains points de retraite sont minorés si vous partez avant 67 ans

Agirc-Arrco : attention, certains points de retraite sont minorés si vous partez avant 67 ans

Agirc-Arrco : attention, certains points de retraite sont minorés si vous partez avant 67 ans

Agirc-Arrco : attention, certains points de retraite sont minorés si vous partez avant 67 ans

Un détail qui a son importance. Jusqu’en 2016, les cotisations des cadres supérieurs et mandataires sociaux affiliés à l’Agirc étaient calculées sur deux tranches de cotisation distinctes : la tranche B pour la fraction de leur rémunération comprise entre 1 et 4 plafonds de la Sécurité sociale et la tranche C pour la fraction comprise entre 4 et 8 plafonds. Depuis la fusion de l’Agirc avec l’Arrco en 2019, plus aucune distinction n’est faite entre ces deux tranches de cotisations pour les cadres.

Il n’existe plus désormais que deux tranches de cotisations dans le nouveau régime Agirc-Arrco résultant de la fusion : la tranche 1 pour la fraction de la rémunération inférieure au plafond de la Sécurité sociale et la tranche 2 pour la fraction comprise entre 1 et 8 plafonds. Les conditions dans lesquelles les droits acquis sont liquidés sont les mêmes pour ces deux tranches. Autrement dit, il est possible de liquider ses droits, sans abattement, dès 62 ans dès lors que l’on a réuni le nombre de trimestres requis pour bénéficier de sa retraite à taux plein.

Mais attention pour les droits acquis sur la tranche C avant 2016, les anciennes règles perdurent. Il n’est possible de faire liquider les droits calculés sur la tranche C, sans abattement, qu’à partir de 67 ans. Si vous demandez leur liquidation avant 67 ans, en même temps que les autres droits que vous avez acquis, un abattement sera automatiquement appliqué, même si vous avez la durée d’assurance requise pour le taux plein. Cet abattement est définitif (viager). Son taux dépend de votre âge au moment où vous demandez le versement de votre retraite : 22% pour un départ à 62 ans, 17% pour un départ à 63 ans, 12% pour un départ à 64 ans…

Le hic ? “Les relevés individuels de situation regroupent tous les droits, sans les distinguer. Il n’y a plus moyen d’individualiser les droits acquis sur la tranche C et aucune information n’est donnée aux futurs retraités sur les conditions de liquidation de cette tranche, regrette Sophie Wakeford, consultante RH experte retraite. Pire : les simulations obtenues sur Marel ne tiennent pas compte du fait que les points acquis sur la tranche C seront affectés d’un coefficient de minoration s’ils sont liquidés avant 67 ans. Les simulations sont donc nécessairement fausses”, ajoute-t-elle.

Un problème qu’assume l’Agirc-Arrco qui rappelle qu’il s’agit d’un parti pris de simplification. “Les estimations fournies par les régimes de retraite sont des ordres de grandeur basés sur des données personnalisées qui s’affinent à mesure que la date du départ en retraite se rapproche, confirme Frédéric Roullier, directeur du produit retraite à l’Agirc-Arrco. Les assurés qui le souhaitent peuvent demander un entretien information retraite auprès de leur caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco au cours duquel le conseiller pourra leur expliquer les conditions de liquidation de la tranche C et leur fournir différentes estimations chiffrées”, conseille-t-il.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.