Attention à ces emplois qui ne vous “rapportent” rien pour votre retraite

Attention à ces emplois qui ne vous “rapportent” rien pour votre retraite

Attention à ces emplois qui ne vous “rapportent” rien pour votre retraite

Attention à ces emplois qui ne vous “rapportent” rien pour votre retraite

Une mauvaise surprise dont ils se seraient bien passés. Alors qu’ils sont en train de préparer leur retraite, certains actifs se rendent compte que les emplois qu’ils avaient effectués sous la forme de travaux d’utilité collective (TUC) ne leur ont pas permis d’obtenir des droits pour la retraite. Ce type de contrat aidé proposé entre 1985 et 1990 pouvait durer jusqu’à 3 ans, soit un manque à gagner important au niveau de la retraite.

Les personnes concernées sont d’autant plus étonnées que, pour ces contrats, elles avaient cotisé pour la retraite. Mais ce n’était pas suffisant pour valider un trimestre. Pour rappel, un trimestre de retraite ne se valide pas par rapport à une durée de travail mais par rapport à un niveau de rémunération. Dans les années 80, il fallait avoir gagné au minimum 200 heures payées au Smic pour valider un trimestre. Un chiffre qui, depuis, est descendu à 150.

Sauf que les travaux d’utilité collective ne permettaient pas toujours d’atteindre ce niveau de rémunération. Résultat, certains, qui ont par exemple effectué un TUC pendant un an, se retrouvent avec uniquement deux ou trois trimestres de retraite validés. “C’est la logique de ces dispositifs qui ont été en vigueur un certain temps, pointe la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) : comme il y avait une cotisation forfaitaire souvent assez basse sur des revenus peu élevés, une année de travail ne vous permettait pas forcément d’acquérir quatre trimestres de retraite.”

Mais attention, ce ne sont pas des années pour lesquelles vous n’avez aucun droit pour votre retraite. Comme vous avez cotisé, vous avez peut-être acquis au moins un trimestre, et le salaire qui a été versé doit quoi qu’il en soit apparaître dans votre relevé de carrière. “Si rien n’y figure, ce n’est pas normal, alerte la Cnav. Il y a seulement deux situations qui ne valident pas de trimestres, c’est lorsque vous percevez le RSA ou l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Pour le reste vous devez forcément trouver une trace dans votre relevé de carrière”, prévient la caisse. Donc si vous constatez un “trou” anormal dans votre carrière, le conseil est de contacter votre caisse et de lui présenter les justificatifs assurant que vous avez bien exercé une activité pendant cette période.

Ceux qui ont fait des travaux d’utilité collective ne sont peut-être pas les seuls à se retrouver dans cette situation. Car la liste des contrats aidés est longue : contrat d’adaptation, d’avenir, d’orientation, d’emploi consolidé, nouvelle embauche… Et pour ne rien faciliter, chaque contrat répond à ses propres règles en matière de retraite. Certains peuvent vous permettre d’acquérir des trimestres, ce qui ne sera pas le cas pour d’autres. Mieux vaut donc prendre le temps de contrôler ces périodes. Une vérification pas inutile qui pourrait vous permettre de récupérer quelques trimestres de retraite.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.