ces couacs qui empêchent le versement des pensions

ces couacs qui empêchent le versement des pensions

La simplification des demandes de retraite n’a pas supprimé les difficultés auxquelles les future retraités sont confrontés.
STOCK ADOBE

Retard, montant erronés, la réforme des retraites votée l’an dernier n’a pas tout réglé. Heureusement les assurés peuvent contester, mais les démarches sont longues et fastidieuses.

Fini les galères de liquidation de sa retraite, nous avait-on promis. Depuis quelques années, les futurs retraités n’ont, en effet, plus qu’une seule demande à faire, par internet, pour obtenir le versement de toutes leurs pensions, quels que soient les régimes auprès desquels ils ont cotisé durant leur vie professionnelle. Une simplification bienvenue. Mais cela n’a, hélas, en rien supprimé les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Délais à rallonge

Nombre d’entre eux peinent toujours à faire valoir leurs droits et à obtenir le versement de leur retraite en temps et en heure. À en croire les syndicats, près d’un dossier sur cinq serait ainsi traité avec retard. Les services de l’Assurance retraite nous ont pourtant indiqué que les délais avaient été ramenés de 120 à 70 jours entre 2017 et 2023. Il n’empêche, ces retards sont encore, avec le calcul de la pension, les principaux motifs de saisine du médiateur de l’assurance-retraite, selon son rapport 2022. En cause? Des carrières de moins en moins linéaires…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Vente Flash

4,49€/mois pendant 12 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.