Départ à la retraite : cette démarche qui peut pénaliser les indépendants

Départ à la retraite : cette démarche qui peut pénaliser les indépendants

Départ à la retraite : cette démarche qui peut pénaliser les indépendants

Départ à la retraite : cette démarche qui peut pénaliser les indépendants

Depuis le début de la crise sanitaire liée à la Covid 19, l’Urssaf a accordé des reports d’échéance de cotisations sociales aux travailleurs indépendants – artisans, commerçants, chefs d’entreprise et auto-entrepreneurs – pour soulager leur trésorerie. Ces reports concernent ceux dont l’activité fait l’objet de restrictions sanitaires, notamment les indépendants qui appartiennent aux secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, du sport, du transport aérien, de la culture, de l’événementiel ainsi que ceux dont l’activité dépend fortement de ces derniers. Ceux qui bénéficiaient de délais de paiement sur des dettes antérieures à la crise sanitaire ont également pu demander à en reporter les échéances.

Mais attention, si vous êtes dans cette situation et aviez prévu de faire liquider votre retraite cette année, voire l’année prochaine. Vous aurez intérêt à demander à régulariser votre situation avant de demander la liquidation de vos pensions. Autrement dit, vous devrez vous rapprocher le plus vite possible de l’Urssaf – ce qui n’est pas une mince affaire en cette période – pour lui demander de vous adresser un décompte de votre arriéré de cotisations pour 2020 et 2021. “Sinon, vous risquez de vous retrouver avec des trimestres en moins : ceux de 2020 et de début 2021, par exemple, ayant pour conséquence un taux minoré au lieu d’un plein si vous faites liquider votre retraite au 1er avril. Sans compter que cette situation peut avoir un impact sur le calcul de votre salaire annuel moyen, si vous aviez besoin de l’année 2020 pour améliorer la moyenne de vos 25 meilleures années mais aussi sur les règles du cumul emploi retraite”, explique Marilyn Vilardebo, fondatrice de Origami &co, cabinet spécialisé dans la retraite.

>> Notre service Retraite et Prévoyance pour les artisans, commerçants et professionnels libéraux – Confiez à un expert la mission d’auditer vos besoins en Prévoyance/Retraite et de sélectionner le meilleur contrat déductible fiscalement. Vous bénéficierez d’un tarif préférentiel (remise de 20% pour les internautes de Capital)

Car si vous ne faites pas liquider votre retraite à taux plein, mais avec une décote, vous ne pourrez pas profiter des règles avantageuses du cumul emploi retraite intégral si vous reprenez une activité relevant du même régime que celui qui vous verse votre retraite. Vous serez soumis aux règles plus contraignantes du “cumul limité” qui prévoit que vous ne pourrez cumuler les revenus de votre nouvelle activité professionnelle avec vos pensions de retraite que dans la limite d’un plafond propre à chaque régime (20.568 euros pour le régime des indépendants, 41.136 euros pour celui des professions libérales).

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.