Indemnité inflation : retraités, voici comment elle vous est versée

Indemnité inflation : retraités, voici comment elle vous est versée

Indemnité inflation : retraités, voici comment elle vous est versée

Indemnité inflation : retraités, voici comment elle vous est versée

Après les salariés, les indépendants et les fonctionnaires, c’est au tour des retraités de recevoir les 100 euros de l’indemnité inflation promise par le gouvernement. Il n’y a aucune démarche à faire pour la percevoir. Si vous êtes éligible, vous verrez apparaître, le 28 février prochain, les 100 euros sur votre compte avec l’intitulé “indemnité inflation”. D’après la CFDT, trois quarts des retraités vont recevoir cette prime, soit près de 10 millions.

Pour bénéficier de ce coup de pouce exceptionnel, vous devez avoir perçu en octobre dernier une pension de retraite inférieure à 2.000 euros. Ce chiffre est à prendre en compte après déduction des contributions et cotisations obligatoires. Il s’agit de l’addition de l’ensemble de vos retraites (de base et complémentaire) et de votre pension de réversion. Vous devez remplir d’autres critères pour être éligible : être résident en France, ne pas avoir été en activité au mois d’octobre 2021, ne pas percevoir d’autres types de salaires en plus de votre retraite (prestations chômage imposables, rente d’invalidité, prestations handicap…). Les 100 euros versés sont défiscalisés et ne seront pas pris en compte dans les conditions de ressources pour l’attribution des aides sociales comme l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

Vous l’avez compris, cette prime est versée directement par votre caisse de retraite. Si pendant votre carrière vous avez cotisé à plusieurs régimes, mais que vous dépendez également du régime général, c’est ce dernier qui vous versera la prime. “L’assurance retraite sera donc en charge d’environ 90% des paiements”, assure la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Seuls ceux qui ne dépendent pas du tout du régime général se verront verser cette somme par une autre caisse de retraite. C’est le cas par exemple des veuves ou veufs qui ne touchent aucune pension et qui perçoivent uniquement une pension de réversion de l’Agirc-Arrco, retraite complémentaire des salariés du privé. Si tel est votre cas, c’est donc l’Agirc-Arrco qui versera la prime inflation, également le 28 février.

Attention toutefois, certains retraités, même s’ils remplissent tous les critères détaillés, ne recevront pas la prime inflation de la part de leur caisse de retraite. En principe, elle a déjà dû être versée par l‘employeur des personnes en cumul emploi retraite, en retraite progressive ou encore de celles qui perçoivent une pension de réversion tout en étant en activité. Ces publics ont été traités selon les mêmes modalités que les salariés. Même chose pour ceux qui sont en dispositif de cessation anticipée d’activité, comme le congé de fin d’activité. Si vous pensez être éligible à ce coup de pouce, mais que vous n’avez rien touché, il est conseillé, en fonction de votre situation, de contacter votre employeur ou votre caisse de retraite.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.