L’assouplissement du cumul emploi retraite pour les professionnels de santé pourrait être prolongé

L’assouplissement du cumul emploi retraite pour les professionnels de santé pourrait être prolongé

L’assouplissement du cumul emploi retraite pour les professionnels de santé pourrait être prolongé

L’assouplissement du cumul emploi retraite pour les professionnels de santé pourrait être prolongé

Du provisoire qui dure. Un amendement du gouvernement au projet de loi renforçant les outils de la crise sanitaire, adopté ce jeudi 6 janvier dans la nuit en première lecture à l’Assemblée nationale, prévoit de prolonger l’assouplissement des règles du cumul emploi retraite pour les professionnels de santé. Cette mesure, prise dès le début de la pandémie en 2020, doit permettre, dans un contexte de forte pression hospitalière liée à la crise du Covid, d’inciter les professionnels retraités à remettre la blouse. Il s’agit de ceux appelés à travailler dans les établissements de santé et les centres de vaccination.

En temps normal, des règles doivent être respectées pour cumuler, sans limite, le versement d’une pension de retraite avec la reprise d’une activité. Il faut pour cela que le retraité qui reprend une activité ait bien atteint l’âge légal de la retraite (62 ans) et qu’il parte avec une retraite à taux plein. Si ce n’est pas le cas, il doit attendre l’âge d’annulation de la décote, soit 67 ans, pour pouvoir effectuer le cumul emploi retraite sans limite.

>> Notre service Retraite pour les particuliers – Confiez à un expert la mission de vérifier, calculer, optimiser vos droits à la retraite et/ou de vous assister pour liquider votre retraite. Vous bénéficierez d’un tarif préférentiel (remise de 20 % pour les internautes de Capital)

Dans le cas où le professionnel ne respecterait pas ces critères, son cumul emploi retraite serait alors “limité”. Concrètement, cela signifie que l’addition du revenu perçu grâce à la reprise d’activité et le montant de la pension ne doit pas dépasser un certain plafond. Pour le régime général, il est fixé à la moyenne mensuelle des revenus d’activité des trois derniers mois civils ou à 160 % du Smic (soit 2.565 euros brut au 1er janvier 2022). C’est le calcul le plus favorable des deux qui est retenu. Autre contrainte, il faut attendre six mois après la liquidation de sa retraite pour retravailler chez son ancien employeur.

Problème, ce plafonnement et ce délai de six mois peuvent être des freins à la reprise d’activité. Pour les lever dans ce contexte de crise sanitaire, il a été décidé d’ouvrir le cumul emploi retraite sans limite de revenus quelles que soient les conditions et sans attendre le délai de six mois. Cette mesure était déjà mise en place jusqu’au 31 décembre 2021. L’amendement du gouvernement prévoit de la prolonger jusqu’au 30 avril 2022. “Sa prolongation à une date ultérieure pourra être décidée par décret si la situation sanitaire le justifie”, précise l’exposé sommaire de l’amendement. Le texte doit désormais être débattu au Sénat.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.