L’indexation des retraites sur l’inflation, une mesure coûteuse

L’indexation des retraites sur l’inflation, une mesure coûteuse

L’indexation des retraites sur l’inflation, une mesure coûteuse

Selon l’Institut Sapiens, elle pourrait s’élever jusqu’à 17 milliards d’euros en année pleine.

C’est une promesse d’Emmanuel Macron qui risque de coûter cher! Face à la flambée des prix, le président de la République s’est engagé à avancer dès cet été la revalorisation des retraites, qui intervient normalement chaque année le 1er janvier. Un coup de pouce de 4 % a été annoncé sur les pensions versées à compter du mois d’août. Et encore, ce taux n’est pas définitivement arrêté: il pourrait être revu à la hausse alors que l’inflation a connu une nouvelle accélération en France au mois de mai, à 5,2 % sur un an.

Pour mémoire, cette revalorisation ne concerne que la retraite de base – celle versée par la Sécu – mais pas les pensions complémentaires Agirc-Arrco, qui pèsent pourtant lourd (jusqu’à 60 %) dans la retraite des cadres. Ces dernières sont gérées par les partenaires sociaux, qui doivent se réunir en juin pour décider la conduite à tenir. Pour les fonctionnaires, qui n’ont pas de complémentaires, la totalité de la pension serait a priori concernée.

À VOIR AUSSI – Nouveau gouvernement…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.