Patrice Laffont se plaint de sa "toute petite retraite" à 3.500 euros

Patrice Laffont se plaint de sa « toute petite retraite » à 3.500 euros

Patrice Laffont se plaint de sa « toute petite retraite » à 3.500 euros

Patrice Laffont se plaint de sa "toute petite retraite" à 3.500 euros

Il y a des confidences qu’il ne faut parfois pas dévoiler au grand jour. Du moins quand on bénéficie d’une retraite somme toute confortable. C’est le cas de Patrice Laffont, comme le rapporte Télé Loisirs. Invité de la chaîne Non Stop People mardi 2 novembre, l’ancien animateur, connu pour avoir tenu les rênes des jeux « Des chiffres et des lettres », mais surtout « Pyramide » et « Fort Boyard », a dévoilé le montant de sa retraite, bien qu’il soit encore au théâtre.

Et visiblement, cela ne lui suffit pas. Interviewé par Jordan de Luxe, l’homme de 82 ans a avoué toucher 3.500 euros mensuels, bien au-delà du salaire médian dans le pays qui, on le rappelle, s’élève à 1.940 euros environ. Patrice Laffont parle, lui, bien d’une retraite. « J’ai une toute petite retraite, et le jour où je ne travaillerai plus, où il n’y aura plus le théâtre, je serai un peu dans la merde », lâche-t-il.

>> A lire aussi – Indemnité inflation : davantage de retraités y seront finalement éligibles

Il lui faudrait « 10.000 balles »

Pire selon lui, cette « petite retraite » pourrait lui causer sa perte : « Ce n’est pas grave. Je mourrai peut-être dans la rue », ajoute-t-il visiblement sans complexes. Il avoue ensuite n’avoir jamais su gérer son argent, raison pour laquelle il n’est pas propriétaire aujourd’hui. « Je n’ai pas le sens de la possession, je n’ai rien acheté. Même pas mon appartement », lance-t-il. Mais il a une idée toute faite du salaire qu’il lui faudrait pour bien vivre : « Avec 10.000 balles, je suis content.

Ce sens de la gestion qu’il n’a jamais acquis, il le tient de son père comme il l’avoue. Pourtant, Robert Laffont était bien connu, mais il « n’avait pas un rond » parce qu’il était « un artiste » et un « grand éditeur ». Comme il n’a jamais eu d’argent, c’était à lui de faire ce qu’il fallait. « Je gagne ma vie parce que je travaille », admet-il. Des déclarations qui devraient hérisser le poil de nombreux Français, qui peinent, parfois, à boucler leurs fins de mois.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.