Réforme des retraites : les concertations repoussées de plusieurs mois

Réforme des retraites : les concertations repoussées de plusieurs mois

Réforme des retraites : les concertations repoussées de plusieurs mois


Nouveau délai pour la réforme des retraites qui devrait être discutée d’ici la fin de l’année ou en 2021. Mais la question du déficit du régime devrait être abordée dès la rentrée.

Changement de calendrier pour la réforme des retraites. Les discussions pour la création d’un régime universel ne devraient pas reprendre avant 2021. C’est l’annonce qui est ressortie de la conférence sur le dialogue social organisée ce vendredi 17 juillet. “La concertation sur les retraites est repoussée, les partenaires sociaux ont jusqu’à la fin de l’année pour discuter des modalités”, a précisé François Asselin, président de la CPME. Un report qui satisfait le patronat comme les syndicats qui avaient unanimement affirmé que la réforme des retraites n’était pas la priorité du moment. “L’instauration d’un nouveau régime de retraite sera maintenu, a toutefois prévenu le Premier ministre, Jean Castex. Mais nous lui appliquerons une nouvelle méthode en distinguant le caractère structurel de la réforme et en reprenant la concertation dans les mois à venir”. Mais les positions n’ont pas changé et certains syndicats comme la CGT et FO continuent de rejeter cette réforme. “Le gouvernement maintient que l’idée d’un système universel plus juste est bonne idée, nous maintenons que cela doit être abandonné”, a rappelé Yves Veyrier, le secrétaire général de Force ouvrière.

Si les discussions sur la réforme sont repoussées, le premier ministre a insisté pour que les questions du déficit du régime soient traitées à la rentrée. Les prévisions du Conseil d’orientation des retraites (Cor) estiment ce déficit à 30 milliards d’euros en 2020. La question serait alors de savoir quelles sont les mesures qui pourraient être mises en place pour rétablir l’équilibre du système. “Nous allons quantifier ces déficits en distinguant ce qui est structurel et ce qui vient de la crise. Nous prendrons les décisions qui s’imposent pour la sauvegarde de notre régime de protection sociale”, a précisé Jean Castex. Pour avoir une base de discussion, le Premier ministre devrait saisir le Cor pour déterminer les raisons précises de ce déficit. “Mais on risque de ne pas être d’accord sur la part du déficit qui relève du conjoncturel et celle qui est structurelle”, a prévenu d’entrée Yves Veyrier.

>> Retraite : ces pistes de travail pour rétablir l’équilibre du régime


©
Capital

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

epargne-placements-patrimoine.com © 2021 | Accueil - Qui sommes nous - Plan du site - Mentions légales - Contact