Retraite à 65 ans : serez-vous concerné par la proposition d’Emmanuel Macron ?

Retraite à 65 ans : serez-vous concerné par la proposition d’Emmanuel Macron ?

Retraite à 65 ans : serez-vous concerné par la proposition d’Emmanuel Macron ?

Retraite à 65 ans : serez-vous concerné par la proposition d’Emmanuel Macron ?

La réforme des retraites du candidat Macron en 2022 passera par une mesure d’âge. Il propose de relever l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 65 ans. “Etant donné la tenue des comptes publics, il est tout à fait normal que nous travaillions plus, a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 17 mars. La réforme que je propose est différente (en 2017 il proposait de créer un régime universel de retraite et de ne pas toucher à l’âge de la retraite à 62 ans, ndlr) car les conditions macroéconomiques ne sont pas les mêmes et je tire les enseignements de ce qui n’a pas été compris.”

Cet objectif de 65 ans ne concerne pas tout le monde. Le candidat à sa réélection a précisé vouloir prendre en compte les carrières longues, les personnes qui ont un emploi pénible. Pour ceux qui aujourd’hui bénéficient d’un départ anticipé à 60 ans, comme certaines catégories actives de la fonction publique, le curseur devrait progressivement évoluer à 62 ans. Les personnes en situation de handicap, qui, en fonction de leur situation peuvent partir à 55 ans, pourraient continuer à le faire.

>> Notre service – Comparez les performances des plans d’épargne retraite (PER) grâce à notre simulateur

Pour ceux qui ne sont pas concernés par ces exceptions, l’âge de départ à la retraite passerait donc progressivement de 62 à 65 ans. “Le rythme de cette évolution sera un des éléments du débat et de la concertation avec les partenaires sociaux, a précisé Emmanuel Macron. Historiquement, lorsqu’on a fait des relèvements, le maximum c’était de rehausser de 4 mois par an. Si j’applique cette réforme, elle concernera alors pleinement ceux nés en 1969”, a-t-il ajouté. Pour savoir quelles seront les générations concernées, tout dépendra aussi de la date d’adoption de la réforme. Mais s’il est réélu, Emmanuel Macron semble vouloir aller vite. Il prévoit d’organiser des concertations avec les partenaires sociaux après l’élection et soumettre un texte de loi au Parlement à la fin de l’été 2022.

Dans le cas où toutes ces hypothèses seraient remplies, et que la loi peut entrer en vigueur en 2023, alors voici le rythme que pourrait avoir la réforme proposée par Emmanuel Macron.

Donc si l’on prend en compte l’échéancier esquissé par Emmanuel Macron, le report de l’âge légal serait pleinement effectif à compter de 2034 et concernerait les générations nées en 1969 et après. Un calendrier théorique qui devra, avant de passer à la pratique, passer par l’étape de l’élection et du débat.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.