Retraite : les enfants ont-ils droit à la pension de réversion ?

Retraite : les enfants ont-ils droit à la pension de réversion ?

Retraite : les enfants ont-ils droit à la pension de réversion ?

Retraite : les enfants ont-ils droit à la pension de réversion ?

Les enfants ne sont généralement concernés par la pension de réversion qu’à titre subsidiaire, et encore dans certains régimes seulement. Le régime le plus prévoyant est celui de la fonction publique. Il prévoit tout d’abord le versement d’une pension d’orphelin aux enfants de moins de 21 ans au décès de leur parent ainsi qu’à ceux qui étaient à sa charge en raison d’une invalidité permanente, quel que soit leur âge. Cette pension est temporaire pour les orphelins de moins de 21 ans (elle est versée jusqu’à leur 21e anniversaire). Elle est versée à vie pour les enfants atteints d’un handicap. Elle est égale à 10% de la retraite du fonctionnaire décédé.

En cas de décès du conjoint survivant ou si le conjoint survivant ne peut pas prétendre à la pension de réversion, parce qu’il vit en couple, sa pension de réversion (50% de la retraite du fonctionnaire décédé) passe aux enfants du défunt de moins de 21 ans ou atteints d’un handicap. Elle est partagée entre eux. S’y ajoute le cas échéant, la pension d’orphelin de 10%. Si le défunt avait été marié plusieurs fois, et qu’il laisse des orphelins de moins de 21 ans ou invalides dont le père ou la mère ne peut pas prétendre à la pension de réversion, la quote-part de ce dernier ou de cette dernière leur est versée. Autrement dit, la pension de réversion est partagée entre le conjoint survivant et les orphelins nés d’une précédente union.

>> Notre service Retraite pour les particuliers – Confiez à un expert la mission de vérifier, calculer, optimiser vos droits à la retraite et/ou de vous assister pour liquider votre retraite. Vous bénéficierez d’un tarif préférentiel (remise de 20% pour les internautes de Capital)

Dans le privé, le régime général de la sécurité sociale n’attribue pas de pension de réversion aux orphelins. En revanche, une pension est prévue pour les orphelins de père et de mère dans le régime complémentaire des salariés (Agirc-Arrco) et dans celui des contractuels de la fonction publique (Ircantec).

À l’Agirc-Arrco, la pension concerne les enfants de moins de 21 ans à la date du décès de leur dernier parent, ou de moins de 25 ans s’ils sont apprentis, étudiants ou chômeurs non indemnisés ainsi que les enfants reconnus invalides avant leurs 21 ans, quel que soit leur âge au décès de leur dernier parent. La pension est égale à 50% des points acquis par le ou les parents, s’ils étaient tous les deux affiliés à l’Agirc-Arrco.

À l’Ircantec, la pension concerne les enfants de moins de 21 ans à la date du décès de leur dernier parent ainsi que les enfants atteints d’une infirmité permanente. La pension est égale à 20% des points acquis par le ou les parents, s’ils étaient tous les deux affiliés à l’Ircantec.

Certains régimes complémentaires des professions libérales, notamment ceux des pharmaciens et des notaires prévoient le versement d’une pension temporaire aux orphelins et/ou d’une rente d’éducation.

Source Capital.fr

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.