Les Français ont toujours de l’appétit pour la Bourse

Les Français ont toujours de l’appétit pour la Bourse

Les Français ont toujours de l’appétit pour la Bourse

Près de 800.000 petits porteurs ont acheté ou vendu des actions au premier trimestre 2022.

Malgré le coup de tabac sur les marchés, lié à la guerre en Ukraine, à l’inflation galopante et aux nuages qui s’amoncellent sur la croissance, l’engouement pour la Bourse ne se dément pas. Les Français sont toujours aussi actifs pour acheter et vendre des actions: leur nombre «se stabilise à des niveaux élevés» après le boom des années Covid, selon l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui publiait mercredi son rapport annuel. Pas moins de 793.000 épargnants ont placé au moins un ordre sur les marchés au 1er trimestre 2022, selon le gendarme de la Bourse. Un très bon score, comparable à la moyenne de ces deux dernières années.

Incontestablement, la pandémie a servi d’accélérateur au retour des Français en Bourse. La chute brutale des marchés en mars 2020 a permis aux particuliers de se lancer dans l’achat d’actions à prix cassé, tandis que le confinement les bloquait chez eux et que la digitalisation simplifiait les opérations. Néanmoins, ce goût pour l’actionnariat ne date pas uniquement…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source Le Figaro

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.